Mathias Camilleri, un Français sacré Sommelier de l'année au Royaume Uni

Publié le par Jean Bernard

Mathias Camilleri a notamment reçu les félicitations de Gérard Basset, Meilleur sommelier du monde 2010. Photo DR

Mathias Camilleri a notamment reçu les félicitations de Gérard Basset, Meilleur sommelier du monde 2010. Photo DR

Grâce à Eric Zwiebel, chef sommelier du Summer Lodge et membre du jury, nous avons pu suivre la journée marathon vécue par les candidats au titre de Meilleur sommelier d'Angleterre 2017.

Cette dernière phase du concours parrainé par Moët & Chandon s'est déroulée en trois temps. La première a réuni douze candidats issus des sélections régionales. Une liste qui a évolué par rapport à celle officialisée en avril dernier et dont voici les acteurs présents ce lundi 17 juillet.

Serdar Balkaya, chef sommelier, The Royal Automobile Club, à Londres,
Romain Bourger, chef sommelier, The Vineyard, à Stockcross dans le Berkshire,
Mathias Camilleri, chef sommelier, Five Fields, Chelsea, à Londres,
Tamas Czinki, chef sommelier, Northcote, à Langho dans le Lancashire,
Gareth Ferreira, assistant chef sommelier, 67 Pall Mall, à Londres,
Olivier Frayssinet, assistant chef sommelier, La Trompette, à Londres,
Alexandre Freguin, chef sommelier, Moor Hall, à Aughton dans le Lancashire,
Rudy Le Metayer, sommelier, Summer Lodge, à Evershot dans le Dorset,
Julia Sewell, sommelière, The Fat Duck, à Bray dans le Berkshire,
Corin Ireland, sommelière, Restaurant Sat Bains à Nottingham,

Christopher Parker, sommelier au Lime Wood Hotel, à Lyndhurst,

Pierre-Marie Faure, sommelier à The Lanesborough à Londres.

Trois Français en demi-finale...

Les première épreuves écrites ont permis d'établir une hiérarchie où figurait Julia Sewell, complice de travail du Turc Isa Bal, Meilleur sommelier d'Europe 2008. On retrouvait aussi le Sud-Africain Gareth Ferreira, demi-finaliste du concours mondial 2016 en Argentine, ainsi que trois Français (Mathias Camilleri, Olivier Frayssinet et Alexandre Freguin). Enfin Tamas Czinki, finaliste de la Coupe Castel en 2016 complétait le groupe des demi-finalistes qui enchaînaient avec de nouveaux ateliers.

Puis un seul en finale... le vainqueur

Toujours dans les salons de l'hôtel Savoy, à Londres, les trois meilleurs étaient réunis pour se disputer la victoire finale. Un titre qui faisait rêver Julia Sewel tout autant que Gareth Ferreira et le seul tricolore encore en course, Mathias Camilleri. Celui-ci avait déjà fait mieux qu'en 2016 puisqu'il n'avait pu atteindre la finale. Mais cette fois-ci, cinq ans après son arrivée au Royaume-Uni, il a voulu marquer sa présence de façon remarquable. Et comme bien des Français avant lui, de Gérard Basset à Eric Zwiebel en passant par Nicolas Clerc, Mathias Camilleri a remporté le titre. Il ajoute ainsi une nouvelle ligne à un palmarès déjà bien rempli avec un titre de meilleur jeune sommelier du Royaume-Uni en 2015 et une victoire dans le concours international organisé par la Chaîne des rôtisseurs la même année.

Le succès de Français qui aura 30 ans en novembre prochain, témoigne du travail préparatoire réalisé avec le soutien de l'équipe du restaurant Five Fields situé dans le quartier de Chelsea, des efforts accomplis à titre individuel et, bien entendu, de la qualité de la formation française. Mathias est en effet un ancien élève, il a obtenu son diplôme en 2012, de la mention complémentaire sommellerie du lycée Albert de Mun, à Paris.

Le vainqueur succède à Terry Kandylis, membre du jury cette année et lauréat de l'édition 2016 de ce concours, alors que Gareth Ferreira s'est classé second et Julia Sawell troisième.

Le Sud-Africain Gareth Ferreira, révélé en Argentine lors du dernier mondial, a pris la deuxième place. Photo Jean Bernard

Le Sud-Africain Gareth Ferreira, révélé en Argentine lors du dernier mondial, a pris la deuxième place. Photo Jean Bernard

Commenter cet article