Union de la Sommellerie Française : une actualité toujours très chargée

Publié le par Jean Bernard

Prendre la pose le temps d'une pause devant les arènes de Nîmes. © Jean Bernard

Prendre la pose le temps d'une pause devant les arènes de Nîmes. © Jean Bernard

Le conseil d'administration de l'Union de la Sommellerie Française a tenu sa réunion à Nîmes. L'occasion, pour le président national Michel Hermet et les membres du bureau de l'association, d'aborder différents sujets d'importance.

A commencer par la volonté de l'UDSF de concrétiser l'une des tendances évoquées, un an plus tôt, lors des Etats Généraux de la sommellerie. Afin d'améliorer la visibilité de l'UDSF, un contrat de six mois a été signé avec l'agence de communication Clair de Lune. Cette période d'observation passée, un premier bilan sera établi. « Les missions sur lesquelles nous allons pouvoir la juger tiennent d'abord aux relations avec les partenaires avec la constitution d'un véritable club capable de répondre aux attentes des sociétés qui nous soutiennent et aussi d'en rechercher de nouveaux désireux d'associer leur image à celle de la sommellerie française », a souligné Michel Hermet. Etre à l'écoute des attentes des associations régionales, améliorer la communication digitale en animant le site internet national qui pourrait devenir un portail vers les sites régionaux et assurer les relations avec les médias constituent les autres temps forts de l'agence d'ici au mois de juillet.

Régions : nouveaux présidents et réélections

Cette réunion de travail a également été l'occasion de présenter les nouveaux présidents régionaux élus au cours des dernières semaines. Si Jean-Luc Ama (Hostellerie de la rivière à Pont-de-Briques) est le nouveau président de l'association des sommeliers de Nord-Picardie, il n'a pu répondre présent au rendez-vous fixé à Nîmes. En revanche, étaient bien là Philippe Meyroux (Ame de la terre à Ruffey-lès-Echirey) président de la Bourgogne et Philippe Nusswitz (Plaisirs divins à Anduze) président du Languedoc-Roussillon Vallée du Rhône sud.

Par ailleurs, ont été réélus Françoise Jigot (Auvergne-Limousin), Jean-Luc Jamrozik (Paris – Ile de France), Charles-André Charrier (Savoie – Alpes – Bugey) et Christian Pechoutre (Val de Loire).

Concours : l'heure des sélections

Bien entendu, les concours ont été évoqués par Fabrice Sommier, le directeur. Ainsi, 56 candidats sont attendus ce lundi 29 février à Lyon où est organisée l'épreuve de sélection pour les phases finales du concours du Meilleur sommelier de France. Les dix meilleurs candidats seront retenus et se retrouveront les 25 et 26 septembre en Beaujolais pour un séminaire préparatoire à cette seconde partie du concours qui aura lieu les 6 et 7 novembre à Toulouse.

Mardi 1er mars, à Vonnas cette fois, les cinq candidats à la certification A.S.I. sont attendus le matin et les quatre professionnels qui briguent la sélection nationale pour le prochain concours Europe en découdront l'après-midi.

Fabrice Sommier a également lancé un appel aux association régionales afin qu'elles motivent et préparent les sommeliers de moins de 26 ans dans le cadre du concours du Meilleur jeune sommelier de France – Trophée Duval-Leroy prévu en 2017. Une année qui sera également marquée par la finale nationale des Olympiades des métiers.

Des moyens financiers et humains

Evoquer ainsi les concours a permis aussi d'aborder la question de la bourse d'aide aux candidats français engagés dans les épreuves internationales. Celle-ci sera notamment alimentée par un lot mis aux enchères, le 24 avril prochain, lors du gala de l'Association des sommeliers de Paris.

« Au-delà de l'argent, a souligné Fabrice Sommier, ne faut-il pas mettre un véritable Team France à l'image de ce qui est fait par les cuisiniers dans le cadre du Bocuse d'Or. Des talents qui mettent leurs aptitudes au service des candidats. Cette évaluerait le potentiel du candidat et pourrait déterminer les besoins et donc les moyens nécessaires à sa préparation.

Fête en Champagne et prochain CA à Monaco

Enfin, les participants sont revenus sur la Fête de la sommellerie prévue les 19 et 20 juin prochain en Champagne. Destinée à réunir le plus grand nombre de jeunes sommeliers, elle doit également favoriser les échanges entre les régions et entre les générations de professionnels.

En dernier lieu, les membres du CA de l'UDSF ont pris acte de l'invitation de l'Association des sommeliers monégasques qui accueilleront début 2017 cette réunion en Principauté.

La réunion de travail a été suivie par un déjeuner au Wine Bar le Cheval Blanc accompagné par une dégustation de vins des Côtes du Rhône et du Languedoc-Roussillon.  © Jean Bernard
La réunion de travail a été suivie par un déjeuner au Wine Bar le Cheval Blanc accompagné par une dégustation de vins des Côtes du Rhône et du Languedoc-Roussillon.  © Jean Bernard
La réunion de travail a été suivie par un déjeuner au Wine Bar le Cheval Blanc accompagné par une dégustation de vins des Côtes du Rhône et du Languedoc-Roussillon.  © Jean Bernard
La réunion de travail a été suivie par un déjeuner au Wine Bar le Cheval Blanc accompagné par une dégustation de vins des Côtes du Rhône et du Languedoc-Roussillon.  © Jean Bernard
La réunion de travail a été suivie par un déjeuner au Wine Bar le Cheval Blanc accompagné par une dégustation de vins des Côtes du Rhône et du Languedoc-Roussillon.  © Jean Bernard
La réunion de travail a été suivie par un déjeuner au Wine Bar le Cheval Blanc accompagné par une dégustation de vins des Côtes du Rhône et du Languedoc-Roussillon.  © Jean Bernard
La réunion de travail a été suivie par un déjeuner au Wine Bar le Cheval Blanc accompagné par une dégustation de vins des Côtes du Rhône et du Languedoc-Roussillon.  © Jean Bernard
La réunion de travail a été suivie par un déjeuner au Wine Bar le Cheval Blanc accompagné par une dégustation de vins des Côtes du Rhône et du Languedoc-Roussillon.  © Jean Bernard
La réunion de travail a été suivie par un déjeuner au Wine Bar le Cheval Blanc accompagné par une dégustation de vins des Côtes du Rhône et du Languedoc-Roussillon.  © Jean Bernard
La réunion de travail a été suivie par un déjeuner au Wine Bar le Cheval Blanc accompagné par une dégustation de vins des Côtes du Rhône et du Languedoc-Roussillon.  © Jean Bernard
La réunion de travail a été suivie par un déjeuner au Wine Bar le Cheval Blanc accompagné par une dégustation de vins des Côtes du Rhône et du Languedoc-Roussillon.  © Jean Bernard
La réunion de travail a été suivie par un déjeuner au Wine Bar le Cheval Blanc accompagné par une dégustation de vins des Côtes du Rhône et du Languedoc-Roussillon.  © Jean Bernard
La réunion de travail a été suivie par un déjeuner au Wine Bar le Cheval Blanc accompagné par une dégustation de vins des Côtes du Rhône et du Languedoc-Roussillon.  © Jean Bernard

La réunion de travail a été suivie par un déjeuner au Wine Bar le Cheval Blanc accompagné par une dégustation de vins des Côtes du Rhône et du Languedoc-Roussillon. © Jean Bernard

Publié dans Sommellerie, vin

Commenter cet article

Cours d'oenologie Paris 27/02/2016 11:57

Cours d'oenologie à paris avec le centre de formation agréé. Le centre met aussi à votre disposition des sommeliers pour animer vos soirées et événements.