Meilleur jeune sommelier de France : la phase finale approche

Publié le par Jean Bernard

Sept des onze demi-finalistes étaient présents ce lundi 31 mai pour assister à la finale des "grands". De gauche à droite : Clément Sommier, Audrey Brugière, Clément Delécluse, Chloé Laroche, Hugo Courtois, Marylou Javault et Marie Wodecki. (JB)

Sept des onze demi-finalistes étaient présents ce lundi 31 mai pour assister à la finale des "grands". De gauche à droite : Clément Sommier, Audrey Brugière, Clément Delécluse, Chloé Laroche, Hugo Courtois, Marylou Javault et Marie Wodecki. (JB)

Le dimanche 28 mars dernier, le lycée professionnel Georges-Baptiste de Canteleu, près de Rouen, aurait dû accueillir la demi-finale du concours du Meilleur jeune sommelier de France organisée par l'Union de la Sommellerie Française. Le Covid en a décidé autrement et finalement le rendez-vous a été fixé aux 13 et 14 juin. Après une première sélection qui réunissait 122 candidats à travers la France, les onze plus performants retenus pour poursuivre l'aventure seront alors présents.

Sept d'entre eux, installés à Paris ou non, ont choisi de suivre sur le lieu même de l'épreuve la finale du Meilleur sommelier de France qui se déroulait dans la capitale ce lundi 31 mai. Clément Sommier, Audrey Brugière, Clément Delécluse, Chloé Laroche, Hugo Courtois, Marylou Javault et Marie Wodecki ont suivi les épreuves avec intérêt. Mais on peut clairement supposer que les absents, Bastien Berge, Aude Charrol, Logan Guignot-Trufley et Dorine Launay étaient des spectateurs assidus qui ont profité de la diffusion en direct pour découvrir les ateliers proposés.

Pour toutes et tous, le compte-à-rebours est désormais lancée. Nous allons l'égrener en présentant tour à tour chacun dans l'ordre inverse de l'alphabet...

A suivre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article