Sommellerie - concours des terroirs du sud-ouest : et le vainqueur est...

Publié le par Jean Bernard

Les trois finalistes : Augustin Belleville, Lola Jallais et Nicolas Mas.

Les trois finalistes : Augustin Belleville, Lola Jallais et Nicolas Mas.

Pour la deuxième fois consécutive, le concours du Meilleur sommelier des terroirs du sud-ouest a composé avec les contraintes sanitaires. Ainsi, grâce à internet candidats et membres du jury ont pu vivre cette journée de concours organisée dans le cadre d'un partenariat entre l'association des sommeliers Sud-Ouest - Occitanie et l'interprofession des vins du sud-ouest.

Le matin, la sélection a réuni 36 élèves de mention complémentaire sommellerie issus d'une vingtaine d'établissements formateurs. Des lycées professionnels et des CFA qui étaient mobilisés puisque les candidats ont passé les épreuves dans les salles de cours qu'ils connaissent bien.

Passée la pause du déjeuner, Robert Desbureaux président de l'association sommeliers formateurs, a dévoilé les noms des trois finalistes de la catégorie des moins de 23 ans.

Nicolas Mas (CFA de Blagnac, élève de Simon Colombini), Augustin Belleville (CFA François-Rabelais de Dardilly, élève d'Arnaud Chambost) et Lola Jallais (lycée hôtelier du parc de la Francophonie à La Rochelle, élève de Véronique Martin) avaient à tour de rôle trente minutes et quatre étapes pour convaincre les juges.

Les enseignants qui avaient tous reçu un ensemble de deux bouteilles de la part des vins du sud-ouest, le rouge ayant servi pour la sélection du matin, ont ensuite ouvert celle de blanc sous les yeux du jury. Chaque candidat a dégusté et commenté sans omettre de proposer des idées d'accord. Suivait un exercice de commercialisation autour d'un menu complet avec une petite touche de pratique de la langue anglaise en conclusion.

Augustin succède à Marie !

L'épreuve se poursuivait avec la correction d'une carte des vins comprenant quelques erreurs. Enfin, le parrain du concours, Jean-Baptiste Bosc sommelier au Pavillon Ledoyen, concluait avec deux questions, une liée à l'actualité de la sommellerie française et l'autre sur les connaissances règlementaires en matière d'appellations.

Le jury s'accordait ensuite le temps nécessaire pour regrouper les différentes notes avant de rendre son verdict. La victoire est revenue à Augustin Belleville.

Il succède ainsi à Marie Wodecki, lauréate 2020, qui portait alors les couleurs du CFA de Groisy. Cette dernière, désormais en BP sommellerie à Chamalières, prépare aujourd'hui la phase finale du Meilleur jeune sommelier de France. La preuve que le concours du Meilleur sommelier des terroirs du sud-ouest constitue un excellent tremplin.

A l'issue de la première finale, deux candidates âgées de plus de 23 ans étaient opposées dans cette catégorie spécifique. Emilie Dumont (lycée hôtelier de Ifs, professeur Bruno Pinet) et Nolwenn Lambert (lycée hôtelier de Tain L'Hermitage, professeur Christophe Santos). Sous la forme d'une épreuve inspirée par le jeu "Questions pour un champion", la victoire est revenue à Nolween Lambert.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article