Meilleur jeune sommelier de France : voici Marie Woedecki, elle sera l'une des onze demi-finalistes

Publié le par Jean Bernard

Meilleur jeune sommelier de France : voici Marie Woedecki, elle sera l'une des onze demi-finalistes

Le dimanche 28 mars dernier, le lycée professionnel Georges-Baptiste de Canteleu, près de Rouen, aurait dû accueillir la demi-finale du concours du Meilleur jeune sommelier de France organisée par l'Union de la Sommellerie Française. Le Covid en a décidé autrement et finalement le rendez-vous a été fixé aux 13 et 14 juin. Après une première sélection qui réunissait 122 candidats à travers la France, les onze plus performants retenus pour poursuivre l'aventure seront alors présents.

Je vous propose de tous les découvrir par ordre alphabétique. Aujourd'hui voici Marie Wodecki.

"Pourquoi ai-je décidé de participer au MJSF ? Dotée d’un instinct de compétitrice, j’aime dépasser mes limites et progresser. Je pense que les concours sont un bon moyen d’évoluer dans ce merveilleux métier : celui de sommelier. Grâce à cette participation, j’ai pu avoir une motivation afin d’approfondir mes connaissances." Et comme elle enchaîne les concours depuis mars 2020 - le Meilleur jeune sommelier de France est le quatrième auquel elle se frotte - la jeune femme a eu tout loisir de bachoter...

Trois finales et déjà trois succès

De cette année 2020 dont nous garderons tous des souvenirs nuancés de tristesse voire de douleur, Marie Wodecki est sortie, elle, avec des certitudes et... des récompenses. En effet elle a remporté les deux concours destinés aux étudiants de mention complémentaire sommellerie qui ont pu se dérouler malgré la pandémie.

Le premier, le 11 mars, a précédé de quelques jours le confinement. Et c'est en Provence, à l'occasion de la deuxième édition du Challenge château Gassier, que la jeune femme a tiré son épingle du jeu. Le 7 avril, plus question de prendre le train pour rejoindre Toulouse à l'occasion du Trophée des terroirs du sud-ouest. C'est donc face à son ordinateur qu'elle a remporté ce concours rendu possible grâce aux outils numériques.

Si elle a appris avec regrets l'annulation du Trophée Chapoutier qui est en fait le concours du Meilleur élève sommelier en vins et spiritueux de France, elle a profité d'un retour (presque) à la normale en ce mois de mai 2021 pour rattraper le temps perdu. Et si elle n'a pas rejoint Tain l'Hermitage en tant qu'étudiante de mention complémentaire c'est dans la catégorie brevet professionnel qu'elle a disputé et remporté la finale. Car en septembre dernier Marie a choisi de poursuivre ses études, au-revoir Groisy, bonjour Chamalières et bonjour l'apprentissage au Bistrot du sommelier à Paris.

Forte de ses trois succès, elle arrivera sans doute en Normandie avec plus d'expérience que la moyenne des autres demi-finalistes, tout en ayant conscience qu'entre les épreuves réservées aux étudiants et le MJSF le fossé est grand.

A suivre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article