Sommelier-caviste en Alsace, Maxime Paon voit la vie en rouge

Publié le par Jean Bernard

Candidat au titre de Master of Port, Maxime Paon présente un cuvée qu'il conseille avec un carré d'agneau.

Depuis près de quinze ans, sommeliers du Languedoc-Roussillon - Vallée du Rhône sud et ceux d'Alsace ont tissé des liens étroits sous la forme d'un jumelage, celui du rouge et du blanc... C'est peut-être cette amitié qui a inspiré le choix de Maxime Paon de présenter un vin coup de cœur issu des Corbières. A moins que ce ne soit la période de sa formation passée entre Rhône et Pyrénées puisqu'il a obtenu sa mention complémentaire à Nîmes.

Mais plus simplement ce choix de cuvée issue du château La Baronne s'est imposé à lui par la qualité du vin et par l'accord précis qu'il offre en cette période de Pâques où l'agneau trouve place sur bien des tables.

Maxime Paon s'est d'abord montré élève assidu du lycée hôtelier de Canteleu, en Normandie. Un établissement qu'il a quitté un BTS en poche. Direction le sud, ensuite, pour se spécialiser, puis l'Alsace, ensuite où il a pris un poste de commis-sommelier à La verte vallée, où Romain Iltis et Jean-Baptiste Klein ont un temps séjourné, avant de terminer chef sommelier.

Désireux de revoir sa Normandie, le jeune homme a travaillé pendant quelques mois à Deauville, au Manoir de Tourgeville. Mais l'Alsace s'est rappelé à lui et en janvier 2018 il s'est posé à L'Alchemille, le restaurant étoilé de Jérôme Jaegle à Kaysersberg. Un établissement qu'il a quitté en octobre dernier pour s'installer à son compte et découvrir un autre aspect du métier en devenant sommelier-caviste à Munster où il a baptisé sa boutique "Hopla vins".

Finaliste du Trophée Mumm du jeune sommelier en 2015, Maxime Paon qui apprécie aussi l'univers du Porto s'est présenté à la sélection du Master of Port 2019. Un coup d'essai...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article