Master of Port 2019 : Régis Gabillard sera l'un des neuf demi-finalistes

Publié le par Jean Bernard

Photo Jean Bernard

Photo Jean Bernard

Le dimanche 20 octobre, à Paris, neuf sommeliers participeront à la demi-finale du Master of Port 2019 avec pour ambition de passer cette nouvelle sélection avec succès afin de figurer en finale le lendemain au Cercle national des armées. Voici par ordre alphabétique le cinquième d'entre eux.

Régis Gabillard est un homme réservé. C'est donc en toute discrétion qu'il a rejoint le groupe des derniers candidats en lice pour le titre de Master of Port 2019 de la même manière qu'il y était parvenu il y a deux ans. Agé de 34 ans, il a effectué toute sa formation au lycée hôtelier de Dinard profitant des cours teintés de poésie de Christian Stévanin, le sommelier-formateur qui a permis à tant de jeunes talents de se révéler. Sa mention complémentaire sommellerie en poche, le Breton a déménagé à Paris et décroché un poste de commis dans un restaurant aussi prestigieusement connu pour la qualité de sa table que la richesse de sa cave : "La tour d'argent" !

Une expérience de 18 mois suivie par un séjour en Angleterre puis un retour à Paris pour intégrer le groupe Ducasse. Mais la Bretagne devait lui manquer et le voici à Rennes, responsable de "La cave du sommelier". Puis il goûte à nouveau à la restauration avant de rejoindre, au printemps 2015, "Les caves de Jospeh" où il propose des centaines de références, anime des dégustations thématiques et dispense même des cours pour les amateurs.

Pourquoi avez-­vous choisi de participer au concours Master of Port ?
J’ai choisi de participer tout d’abord car il s’agit d’un vin que j’affectionne beaucoup. Je souhaitais également approfondir mes connaissances sur les vins de Porto et le Portugal.
Que représente ce concours pour vous ?
Ce concours représente une mise en lumière du vin de Porto et Douro. Il souligne des aspects de notre métier comme la découverte, la connaissance et le conseil.
Selon vous, quelles sont les qualités primordiales nécessaires pour gagner cette épreuve ?
Pour gagner, il faudra être bien préparé, ensuite gérer la pression, le stress. Il faut rester soi-­même et avoir une part de réussite le jour J.
Que vous apporterait le titre ?
Ce titre m’apporterait une fierté personnelle ainsi qu’un regard supplémentaire sur ce métier de passion que l’on pratique tous les jours.
Est-­ce que cela peut changer des choses dans votre carrière et votre façon d’exercer ?
Evidemment ce titre signe un devoir et une responsabilité de promouvoir, représenter, valoriser les vins de Porto. Dans notre profession, de transmettre et partager notre savoir en toute humilité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article