Un terril du Pas-de-Calais couvert de pieds de vigne, c'est possible !

Publié le par Jean Bernard

Témoins du passé minier du Pas de Calais, les terrils, ces collines artificielles qui se dessinent dans le ciel, ont inspiré des vignerons. Olivier Pucek et Henri Jammet travaillent la vigne en Charentes et ont eu l'idée de transformer le terril d'Haillicourt (Pas-de-Calais) en plantant des pieds de chardonnay à flanc de coteaux. Rejoints dans l'aventure par Arnaud Cassini, viticulteur à Saint-Emilion, ils ont reçu les encouragements des élus locaux et un employé municipal a suivi une formation spécifique au travail de la vigne.

Leur vin baptisé "Le Charbonnay" est désormais autorisé à la vente et le millésime 2018 qui achève son élevage en barriques sera embouteillé courant décembre. Une production encore réduite et déjà intégralement vendue. La vendange 2019 débutera courant octobre.

D'autres terrils pourraient à leur tour faire l'objet de plantations mais il est encore un peu tôt pour en parler.

En attendant, Eric Dugardin, sommelier-conseil, vous en dit un peu plus sur cette belle histoire à laquelle il s'est associé.

 

Découverte guidée par Eric Dugardin, sommelier-conseil.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article