Sommellerie : Yohan Nguyen, Français sacré au Luxembourg

Publié le par Jean Bernard

Yohan Nguyen rejoint notamment Bruno Meril et Rodolphe Chevalier au palmarès des sommeliers français sacrés au Luxembourg. (Photo Jean Bernard)

Yohan Nguyen rejoint notamment Bruno Meril et Rodolphe Chevalier au palmarès des sommeliers français sacrés au Luxembourg. (Photo Jean Bernard)

Il l'a fait ! Yohan Nguyen, 29 ans, a remporté le titre de Meilleur sommelier du Luxembourg. Une victoire française, loin d'être la première au Grand Duché, qui conclut une année exceptionnelle pour les sommeliers français expatriés.

Et si le succès de Julie Dupouy était attendu en Irlande tant elle empile les titres nationaux dans son pays d'adoption, ceux qui ont suivi ont suscité beaucoup d'intérêt. En juillet, Alexandre Freguin s'imposait en Angleterre alors même qu'il n'était pas le plus expérimenté des candidats. Puis, en octobre, Aurélien Blanc (Meilleur jeune sommelier de France en 2000) revenait au premier plan en s'imposant en Suisse. Et donc, ce lundi 19 novembre, c'est le Lorrain Yohan Nguyen qui s'est illustré au Luxembourg.

Un jeune talent qui s'est révélé en 2015 à Bordeaux en finale du concours du Meilleur jeune sommelier de France - Trophée Duval-Leroy. Et si la victoire était revenue à Pierre Jacob, Yohan avait affiché de solides connaissances et une belle aisance technique. En 2017, il s'est hissé en demi-finale du Master of Port puis, début septembre dernier, il a participé à la sélection sur invitation du candidat français pour le Gaggenau sommelier award. Autant d'occasions d'accumuler une expérience qu'il a pu mettre à profit à Luxembourg ce lundi 19 novembre.

Compétiteur et voyageur

Compétiteur, le jeune Français est un professionnel discret au parcours original. Ainsi en 2009, alors qu'il avait déjà du vécu en matière de service en restaurant, il a rejoint le lycée Le Castel de Dijon pour suivre les cours de mention complémentaire sommellerie. Il a enchaîné ensuite avec un BTS "métiers des arts de la table et culinaire" au lycée Raymond-Mondon de Metz. Il était prêt alors à s'épanouir dans le monde de la sommellerie et donc de ses concours.

Comme beaucoup de Lorrains, il a franchi la frontière luxembourgeoise avant de faire étape chez ses voisins alsaciens. Il a pu étoffer ses connaissances à L'Arnsbourg, au Chambard chez Olivier Nasti, puis à la Villa René Lalique aux côtés de Romain Iltis. Il a fait aussi une escale de quelques mois aux Seychelles au sein du groupe Constance ainsi qu'en Espagne. Il s'est également initié aux métiers de la vigne aux côtés de Philippe Nusswitz sommelier et vigneron en Languedoc.

Mais finalement c'est au Luxembourg qu'il a choisi de se poser durablement en rejoignant Vinissimo, un ensemble vinothèque et épicerie fine spécialisé dans les produits italiens qui est accompagné d'un restaurant et bar à vins, Divino. C'est là qu'il a peaufiné sa préparation pour un concours qui réunissait neuf candidats le matin lors de la phase de sélection (questionnaire, commentaire de dégustation à l'écrit et à l'oral).

L'après-midi, la finale réunissait donc Yohan Nguyen, Lucas Bernard (La Cave des Sommeliers à Steinfort) et Zoran Matic (Maison Ruppert à Oberdonven) pour une série d'ateliers au sein du restaurant Chiggeri. La suite on la connaît...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Gérard GUYON 02/12/2018 11:03

Concis, détaillé, précis : bel article sur notre nouveau MSL millésimé 2018 !
Un titre mille fois mérité et que nous lui avons décerné avec fierté.
Signé Gérard Guyon Président de l'ALS

Jean Bernard 02/12/2018 14:15

Merci !