MOF sommellerie : la belle expérience des élèves de MCS du lycée hôtelier Bonneveine

Publié le par Jean Bernard

Les élèves de mention complémentaire sommellerie et l'équipe pédagogique qui les accompagnait entourant Philippe Faure-Brac. (Photo JB)

Les élèves de mention complémentaire sommellerie et l'équipe pédagogique qui les accompagnait entourant Philippe Faure-Brac. (Photo JB)

Un candidat, un chef de rang et un commis sommelier étaient réunis le temps de l'atelier de service. (Photos JB)
Un candidat, un chef de rang et un commis sommelier étaient réunis le temps de l'atelier de service. (Photos JB)
Un candidat, un chef de rang et un commis sommelier étaient réunis le temps de l'atelier de service. (Photos JB)
Un candidat, un chef de rang et un commis sommelier étaient réunis le temps de l'atelier de service. (Photos JB)
Un candidat, un chef de rang et un commis sommelier étaient réunis le temps de l'atelier de service. (Photos JB)
Un candidat, un chef de rang et un commis sommelier étaient réunis le temps de l'atelier de service. (Photos JB)
Un candidat, un chef de rang et un commis sommelier étaient réunis le temps de l'atelier de service. (Photos JB)
Un candidat, un chef de rang et un commis sommelier étaient réunis le temps de l'atelier de service. (Photos JB)
Un candidat, un chef de rang et un commis sommelier étaient réunis le temps de l'atelier de service. (Photos JB)

Un candidat, un chef de rang et un commis sommelier étaient réunis le temps de l'atelier de service. (Photos JB)

Le service au cours d'un déjeuner constitue le temps fort de la finale du concours Un des meilleurs ouvriers de France classe sommellerie. Temps fort parce qu'il s'agit de l'atelier qui dure le plus longtemps, environ 3 h 30 (de la préparation avec la découverte des lieux jusqu'au départ des clients). Temps fort également en raison du poids de la note attribuée sur cette épreuve, soit la moitié du total des points en jeu lors de cette finale.

Les candidats, comme ce fut le cas le 1er octobre dernier au Château de Fonscolombe, sont alors jugés sur différents critères. Bien entendu il y a le choix des vins et leur service. Mais les membres du jury debout notent également l'organisation de chaque finaliste, son attitude avec les clients sans oublier la gestion du chef de rang et du commis sommelier qui vont les accompagner tout au long du repas.

Pour jouer ce rôle de commis, ce sont des élèves du lycée hôtelier Bonneveine de Marseille qui ont été mobilisés. Baptiste Aubert, Camille Carroz, Doriane Collas, Loréla De Tullio, Sylvain Estrade, Charlotte Guidoni, Adrien Roux et Charlotte Schwab qui avaient tous intégré la mention complémentaire sommellerie quelques semaines plus tôt ont vécu ce moment intense avec beaucoup d'intérêt. Pour l'occasion, leurs sommeliers-formateurs, Yvon Gary et Denis Royère, avaient également fait appel à deux anciens étudiants en renfort. Alexandra Trapé en poste à l'Hôtel du Castellet et Vincent Bourrier qui a intégré Le Bonne Etape à Châteaux-Arnoux.

Tous se sont pleinement investis dans cette aventure, emmagasinant au passage beaucoup d'informations qui leur seront utiles dans leur vie professionnelle. Et peut-être cette participation leur aura-t-elle inoculé le virus des concours ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article