En Alsace, le cépage pinot noir affirme toute sa personnalité

Publié le par Jean Bernard

Les producteurs majeurs de pinot noir en Alsace réunis avec les cinq Meilleurs sommeliers de France présents lors de cette dégustation. Photo JB

Les producteurs majeurs de pinot noir en Alsace réunis avec les cinq Meilleurs sommeliers de France présents lors de cette dégustation. Photo JB

Marie-Hélène Dal Cin, oenologue et sommelière, a craqué pour deux cuvées de pinot noir. Photo JB

Marie-Hélène Dal Cin, oenologue et sommelière, a craqué pour deux cuvées de pinot noir. Photo JB

Le dernier temps fort studieux du voyage en Alsace de l'association des sommeliers du Languedoc-Roussillon - Vallée du Rhône sud avait pour cadre la cave de Ribeauvillé. C'est là, en effet, que Romain Iltis, l'auteur du programme de visites et de dégustations, avait choisi d'évoquer par l'exemple le travail de développement qualitatif réalisé par certains vignerons alsaciens autour du cépage pinot noir.

Concrètement, chacun a pu évoquer son terroir, présenter ses cuvées et expliquer la démarche qui le conduit à développer sa production de vin rouge dans une région marquée par l'image du blanc. Tour à tour, sommeliers alsaciens et du Sud ont pu apprécier le fruit du travail des domaines sélectionnés. En l'occurrence Valentin Zusslin, René Muré Clos Saint-Landelin, Albert Mann, Emile Beyer, Schoenheitz, Henry Fuchs, Mader, Jean-Paul Schmitt, Marcel Deiss et, bien entendu, la cave de Ribeauvillé.

Les coups de coeur de Marie-Hélène

Marie-Hélène Dal Cin, oenologue et sommelière basée dans l'Hérault, a accepté d'évoquer cette dégustation. "Parmi les très beaux flacons présentés, j'ai retenu deux vins coups de coeur. Le premier pinot noir est la cuvée Les saintes claires 2015 du domaine Albert Mann à Wettolsheim. Sa robe est bluffante par une belle profondeur aux tons violine-rubis et son éclat bien lumineux pour un vin rouge. Son nez présente une belle complexité sur des notes florales de violettes, de fruits rouges et de baies noires bien mûres, délicatement soulignée par un soupçon d'arômes de cuir et de sous-bois qui apporte un côté racé à ce vin.

La bouche tient toutes ses promesse avec un joli volume alliant puissance à une trame tannique soyeuse et veloutée et une finale acidulée rafraîchissante et saline. Je l'associerais bien volontiers avec des aiguillettes de canard laquées à la crème de mûres.

Mon deuxième coup de coeur est pour le Clos Saint-Landelin 2011, monopole du domaine René Muré à Rouffach. Ce vin aux reflets rubis-grenat nous envoûte tel un bouquet de fleurs épanouies. Nous avons des notes grillées légèrement salines associées au confit de roses et de violettes. Notons aussi des effluves tertiaires de sous-bois et de musc.

La bouche est tout à la fois structurée avec des tannins fins et patinés mais aussi tout en élégance par sa belle tension apportant droiture et projection à ce vin. De par ses notes tertiaires de maturité, je l'accompagnerais volontiers avec un pigeon au lard en cocotte et sa fricassée de girolles et cèpes..."

Photos JB
Photos JB
Photos JB
Photos JB
Photos JB
Photos JB
Photos JB
Photos JB
Photos JB
Photos JB
Photos JB
Photos JB
Photos JB
Photos JB
Photos JB
Photos JB
Photos JB
Photos JB
Photos JB
Photos JB

Photos JB

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

bob 15/07/2018 15:06

Le vin ça fait maigrir ou alors c'est le bulles qui font gonfler ?