Gastronomie : Michel Chabran affiche 57 ans aux fourneaux et une passion intacte

Publié le par Jean Bernard

Petite visite dans l'univers gourmand de Michel Chabran.

Dans la Drôme, à mi-chemin entre Tain l'Hermitage et Valence, oubliez un instant l'autoroute et faites une halte à Pont-de-l'Isère. L'occasion de venir à la rencontre d'un chef de cuisine aussi passionnant que passionné. Avec cet accent qui fait naviguer entre les châtaigneraies ardéchoises et les vignes et vergers drômois, il peut à tout moment vous raconter l'histoire du café familial. Un lieu dont on peut suivre l'évolution en parcourant les photos accrochées aux murs de l'un des salons de la maison.

"J'ai revêtu la tenue de cuisinier le 1er juillet 1960 et depuis 57 ans elle fait partie de mon quotidien. Au bord de la Nationale 7, j'ai pu suivre l'évolution de la société", avoue-t-il. Devenu responsable de l'hôtel-restaurant qui porte désormais son nom en avril 1970, il est resté fidèle aux produits de cette région qui l'a vu grandir pour atteindre la galaxie des tables étoilées par Michelin.

Etoilée ou tournée vers la brasserie,

la cuisine mérite le détour

Le restaurant gastronomique a gagné un petit frère baptisé L'Espace gourmand et récompensé à son tour par un Bib Michelin. On peut ainsi apprécier une cuisine d'exception et une autre plus abordable mais tout aussi soignée. Et avec un budget de 32 €, on va d'abord savourer un pâté en croûte au lapin et ris de veau, poursuivre avec une fricassée de rognons de veau, jus à la framboise et garniture grand-mère aux Délicatesses avant de conclure avec un tarte sable Pont-Aven, chocolat blanc et framboises.

Un joli choix de vins au verre permet d'être modéré si vous faites juste une pause à l'heure du déjeuner. Mais le livre de cave mérite le détour. Pour le plaisir des yeux avant celui du palais grâce aux conseils du sommelier. Une belle maison chargée d'histoire et promise à un bel avenir car la génération suivante s'implique aussi dans l'aventure et dans un an, vous découvrirez ici de nouvelles chambres, une boutique proposant divers produits maison et un spa...

Et bien entendu, avant de reprendre la route vers le Nord ou le Sud, poussez la porte du magasin Rhône Magnum de Cyril Coniglio, médaillé d'argent du concours du Meilleur caviste de France en 2016. Un sommelier qui vous aidera à mieux comprendre la richesse et la variété du vignoble des Côtes du Rhône.

Commenter cet article