MOF sommellerie : un nombre record d'inscrits pour l'édition 2018 !

Publié le par Jean Bernard

MOF sommellerie : un nombre record d'inscrits pour l'édition 2018 !

Avec 96 candidats inscrits au concours Un des meilleurs ouvriers de France, la classe sommellerie enregistre un nouveau record. De quoi satisfaire Philippe Faure-Brac, son directeur et l'équipe d'organisation qui va pouvoir dès à présent se retrousser les manches afin de mettre sur pied dans les meilleures conditions ce qui va ressembler à un marathon.

Certes, la classe cuisine avec plus de 650 postulants demeure un leader incontestable au sein des métiers de l'hôtellerie-restauration, mais elle enregistre un recul par rapport à 2014, alors même que la progression est très sensible chez les sommeliers.

Une catégorie où l'on enregistre un double phénomène. Celui de l'arrivée importante de jeunes sommeliers qui viennent pour se tester et comprendre le contexte de ce concours bien particulier qui s'appuie plus sur les connaissances pratiques que théoriques. Une première fois pour voir et la ou les suivantes pour décrocher la fameuse médaille au ruban tricolore.

Autre aspect manquant cette année, la présence nombreuse de sommeliers exerçant à l'étranger. A ce jour un seul des lauréats, Bruno Meril alors en poste au Luxembourg, a décroché le titre de MOF. Les choses pourraient évoluer alors que des professionnels du vin venus des Etats-Unis et du Royaume-Uni, notamment, sont annoncés.

Mais s'ils ont fait un premier pas essentiel en s'inscrivant, ces 96 candidats, c'est une certitude, ne seront pas tous sur la ligne de départ les 28 et 29 janvier prochain, dates retenues pour la sélection. Les forfaits de dernière minute existent aussi chez les candidats MOF.

 

Adrien Cascio, demi-finaliste du récent Trophée Duval-Leroy fait partie de cette jeune génération qui veut découvrir le contexte de ce concours. Photo Jean Bernard

Adrien Cascio, demi-finaliste du récent Trophée Duval-Leroy fait partie de cette jeune génération qui veut découvrir le contexte de ce concours. Photo Jean Bernard

Edmond Gasser, lauréat du challenge international Sud de France de la sommellerie travaille en Suisse, à l'hôtel Beau Rivage de Genève. Photo Jean Bernard

Edmond Gasser, lauréat du challenge international Sud de France de la sommellerie travaille en Suisse, à l'hôtel Beau Rivage de Genève. Photo Jean Bernard

Commenter cet article