Meilleur jeune sommelier de France : les candidats dans le vif du sujet !

Publié le par Jean Bernard

Les épreuves ont débuté par la dégustation commentée d'un vin rouge. Photos Jean Bernard

Les épreuves ont débuté par la dégustation commentée d'un vin rouge. Photos Jean Bernard

A 13 h 30, ce lundi 26 juin, les onze demi-finalistes du concours du Meilleur jeune sommelier de France - Trophée Duval-Leroy étaient tous bien présents dans les locaux parisiens de l'Académie Nespresso. Accueillis par Fabrice Sommier, le directeur des concours de l'UDSF et les membres du comité technique, ils ont vite touché du doigt et des papilles la réalité de la demi-finale.

Elle a débuté par le dégustation commentée par écrit d'un vin rouge. On lève un peu le voile en signalant qu'il s'agissait d'un Côtes de Provence, millésime 2014 du Château Malherbe en magnum. Trois spiritueux étaient ensuite à identifier avant un diaporama qui testait les connaissances géographiques de chaque candidat. A partir de photos d'étiquettes en partie masquées, il fallait donner le département de production.

Ensuite, le questionnaire du challenge Nespresso, ciblé sur la connaissance du café comme on peut s'en douter, précédait celui du concours lui-même. 45 minutes et des interrogations bien musclées précédaient la phase pratique avec pas moins de quatre ateliers.

Entre temps, Philippe Faure-Brac, président de l'UDSF, et Julien Morel, directeur commercial Nespresso, sont venus apporter leurs encouragements aux jeunes sommeliers dont l'après-midi de compétition était loin de ressembler à un long fleuve tranquille...

Photos Jean Bernard
Photos Jean Bernard
Photos Jean Bernard
Photos Jean Bernard

Photos Jean Bernard

Commenter cet article