Meilleur jeune sommelier de France 2017 : Quentin Vauléon sera l'un des onze demi-finalistes

Publié le par Jean Bernard

Finaliste en 2015, Quentin Vauléon connaît la pression qui accompagne cette ultime étape du concours du Meilleur jeune sommelier de France. Photo Jean Bernard

Finaliste en 2015, Quentin Vauléon connaît la pression qui accompagne cette ultime étape du concours du Meilleur jeune sommelier de France. Photo Jean Bernard

Dans quelques heures, les onze demi-finalistes de l'édition 2017 du concours du Meilleur jeune sommelier de France - Trophée Duval-Leroy seront réunis à Paris. Ensemble puis séparément, ils disputeront les épreuves de la demi-finale.

Une étape que Quentin Vauléon avait parfaitement maîtrisé, il y a deux ans à Bordeaux. A l'époque, il était en poste au célèbre restaurant parisien Taillevent. Depuis, il a changé d'horizon. Accompagnant brièvement l'ouverture du nouveau Ritz, il a finalement quitté le palace de la place Vendôme et choisi de revenir dans l'ambiance d'un restaurant gastronomique traditionnel. En l'occurrence le Pavillon Ledoyen, situé sur les Champs Elysées, où Yannick Alleno a décroché trois étoiles Michelin au début de l'année 2015.

Rien ne semblait destiner ce jeune Breton à évoluer dans le milieu du vin. A moins qu'il ait choisi de décrocher un bac scientifique géologie/sciences de la terre pour mieux comprendre la culture de la vigne et l'influence des sols sur les vins... Quoi qu'il en soit, il a ensuite changé de cap et obtenu, après une mise à niveau, un BTS hôtellerie-restauration puis une mention complémentaire sommellerie au lycée hôtelier de Dinard. Un établissement qu'il a représenté en 2014 au concours Chapoutier du Meilleur élève sommelier en vins de France et sa place en finale lui a permis de partir à la découverte du vignoble australien. Et comme les voyages forment la jeunesse, il en a profité à son retour pour plonger complètement dans l'univers des concours. Sa présence en phase finale du Meilleur sommelier de France (celui sans limite d'âge) a témoigné en novembre dernier d'une vraie progression laquelle demande bien entendu confirmation ce lundi 26 juin. Car son expérience fait de lui un favori logique pour figurer au moins en finale.

Ci-dessous une brève interview vidéo de Quentin Vauléon expliquant son intérêt pour le métier de sommelier et son rêve de devenir Meilleur sommelier de France.

Commenter cet article