A Lyon, un chardonnay allemand sacré meilleur vin du monde !

Publié le par Jean Bernard

Si le chardonnay allemand a été récompensé par le titre de Meilleur vin du monde, le moscatelle Cims del Mediterrani (Espagne) et la bière La Blanche de la Brasserie du Mont-Blanc (France) font partie des boissons reparties de Lyon avec une médaille d'or. DR

Si le chardonnay allemand a été récompensé par le titre de Meilleur vin du monde, le moscatelle Cims del Mediterrani (Espagne) et la bière La Blanche de la Brasserie du Mont-Blanc (France) font partie des boissons reparties de Lyon avec une médaille d'or. DR

La huitième édition du Concours International de Lyon avait pour cadre la Cité Internationale de la capitale des Gaules. Une édition 2017 qui a confirmé l’essor du Concours avec 5800 vins dégustés, et 550 bières et spiritueux. Au total, 800 dégustateurs français et étrangers ont été mis à contribution. Au total, ils ont décerné 951 médailles d’Or, et 1096 médailles d’Argent.

Puis, à l'issue de la sélection établie ce jour-là, les 27 meilleurs vins ont fait l'objet d'une dégustation à l'aveugle par un jury qui réunissait Maryse Allarousse (Meilleur restaurateur-sommelier de France en 1980), Alain Rosier (Meilleur sommelier de France 1976), Gaëtan Bouvier (Meilleur sommelier de France 2016), Laurent Derhé (Meilleur ouvrier de France 2007) et Denis Verneau (Meilleur ouvrier de France 2015). Et pour eux, parmi ces 27 échantillons, le titre de meilleur vin du monde 2017 est revenu à un chardonnay allemand : le Weingut Kress 2015 Goldbach, Baden - Bodensee.

L'avis de Gaëtan Bouvier, le Meilleur sommelier de France 2016

Gaëtan Bouvier, chef sommelier de La Villa Florentine à Lyon et Meilleur sommelier de France 2016 a commenté le vin lauréat final du concours.

"Vin blanc qui présente une robe jaune pâle aux reflets verdoyants, signes d’une extrême jeunesse, on sent un millésime sur un registre plutôt primaire.
Le disque est brillant, d’une belle densité, le vin dessine quelques larmes généreuses, synonyme de travail de la matière.
Le nez engageant, net, extrêmement plaisant et immédiat, présente une aromatique variée, même si on reste dans le registre primaire, très gourmand, très plaisant.
On trouve une note de citron jaune, d’amande, de lait d’amande amère. On remarque quelques notes d’infusion, de tilleul, de verveine. La camomille se dessine également, on tire vers un registre floral, notes qui viennent éclore un petit peu sur le nez.
L’attaque en bouche est souple, très séduisante, c’est son aspect tactile très enrobé qui nous séduit, et la fraicheur qui vient raviver toute cette première impression de générosité.
Cette fraicheur va s’articuler, va construire le vin, c’est un peu sa charpente, puis va se dessiner toute l’aromatique assez fidèle à ce que nous sentions au nez. Il a du potentiel, c’est vibratoire, on a un vin qui est extrêmement construit.
La finale est salivante, presque saline, et d’une netteté impressionnante. C’est un vin que j’ai plaisir à bientôt mettre à la carte."

Retrouvez ci-dessous les liens pour découvrir l'ensemble des vins, spiritueux et bières médaillés lors du concours lyonnais.

Gaëtan Bouvier a livre ses commentaires sur le chardonnay allemand récompensé par le jury final.  © Jean Bernard

Gaëtan Bouvier a livre ses commentaires sur le chardonnay allemand récompensé par le jury final. © Jean Bernard

Commenter cet article