Trophée Mumm 2017 : les élèves barmen à l'épreuve à leur tour

Publié le par Jean Bernard

Les élèves barmen devaient tous créer et servir un cocktail original. © Jean Bernard

Les élèves barmen devaient tous créer et servir un cocktail original. © Jean Bernard

Hélène Angot, Dominique Lustremant, Jean-Philippe Niggli, Chloé Bourdel et Louis Dunais sont passés à tour de rôle devant les membres du jury. © Jean Bernard
Hélène Angot, Dominique Lustremant, Jean-Philippe Niggli, Chloé Bourdel et Louis Dunais sont passés à tour de rôle devant les membres du jury. © Jean Bernard
Hélène Angot, Dominique Lustremant, Jean-Philippe Niggli, Chloé Bourdel et Louis Dunais sont passés à tour de rôle devant les membres du jury. © Jean Bernard
Hélène Angot, Dominique Lustremant, Jean-Philippe Niggli, Chloé Bourdel et Louis Dunais sont passés à tour de rôle devant les membres du jury. © Jean Bernard
Hélène Angot, Dominique Lustremant, Jean-Philippe Niggli, Chloé Bourdel et Louis Dunais sont passés à tour de rôle devant les membres du jury. © Jean Bernard

Hélène Angot, Dominique Lustremant, Jean-Philippe Niggli, Chloé Bourdel et Louis Dunais sont passés à tour de rôle devant les membres du jury. © Jean Bernard

Ce lundi 27 mars, à partir de 13 h 30, la 15e édition du Trophée Mumm des élèves barmen réunissait cinq candidats comme ce fut le cas pour les sommeliers qui étaient en compétition le matin. Ils devaient passer dans l'ordre suivant : Hélène Angot (Illkirch-Graffenstaden), Dominique Lustremant (Orchies), Jean-Philippe Niggli (Montpellier), Chloé Bourdel (Eragny-sur-Oise), Louis Dunais (La Rochelle).

Le jury était composé de Christophe Davoine (Hôtel Peninsula Paris, MOF 2015), Henri Di Nola (président de l'association des professeurs enseignant en bar, MOF 2015) et Christophe Petit (chef de secteur société Pernod).

Deux ateliers attendaient les candidats. Le premier tournait autour de la création d'un cocktail original. Il s'agissait de l'expliquer puis de le réaliser devant le public et enfin d'en justifier aussi bien le coût (matière et vente) que le contexte de dégustation. Une dernière phase qui ouvrait la porte de nombreuses questions des membres du jury, sur le choix des produits et l'idée ayant accompagné son élaboration.

Hélène Angot a baptisé son cocktail 'Miss Mumm', Dominique Lustremant a choisi 'Etat de choc', Jean-Philippe Niggli a préféré 'ReMarquable', Chloé Bourdel a misé sur 'Georges 1827' et et enfin Louis Dunais l'a intitulé 'Le Champ'Asia'.

Commenter cet article