Michelin 2017 : après les larmes de joies celles de tristesse...

Publié le par Jean Bernard

Ambiance festive au moment de réunir les promus de l'édition 2017 du guide gastronomique.  © Jean Bernard

Ambiance festive au moment de réunir les promus de l'édition 2017 du guide gastronomique. © Jean Bernard

Michelin 2017 : après les larmes de joies celles de tristesse...

Jeudi à Paris, dans le grand auditorium du Palais Brongniart, l'ambiance était à la fête pour les chefs invités, moins de 48 h plus tôt, à venir assister à la présentation du guide Michelin 2017. Une grand messe médiatique dont ils étaient les héros, forts d'une promotion à une, deux, voire trois étoiles dans le plus célèbre des guides gastronomiques. Ces cuisiniers vont très vite ressentir les effets d'une telle mise en lumière en voyant leur carnet de réservations afficher de plus en plus souvent complet.

Mais comme lors de chaque sortie de la nouvelle édition, la douleur et la peine sont également au rendez-vous pour ceux qui constatent la disparition de ce symbole.

Si aucun restaurant trois étoiles n'a été sanctionné cette année, 3 anciens deux étoiles perdent tout, 4 sont rétrogradés à une et 42 autres restaurants perdent leur seule étoile. Pour certains, ce n'est plus obligatoirement un drame. L'établissement a fermé ses portes purement et simplement au cours de l'année, ou bien le chef a défini une nouvelle philosophie moins haut de gamme ou bien encore il a vendu son affaire ou est tout simplement parti et ses successeurs ont besoin de temps pour atteindre le même niveau.

Enfin, il y a tous ceux qui n'imaginaient pas qu'une telle sanction pourrait les frapper et qui, au coin de leur fourneau, cherchent à comprendre à quel moment ils ont failli. Mais la réalité est là, implacable.

Il faut leur souhaiter de retrouver l'envie d'être créatifs, d'accepter le temps de la remise en question et de démontrer au plus vite au célèbre Bibendum qu'il s'est trompé...

Pas question ici de les stigmatiser. Fidèle à la volonté qui anime ce blog, Bulles Gourmandes choisit simplement d'informer. Pour le meilleur et pour le reste.

Commenter cet article

GOURRIER 13/02/2017 16:45

Merci pour ces précisions!
Si vous pouviez ajouter justement une colonne avec les changements de directions et/ou les fermetures, ce serait très appréciable.
Encore merci!