Suite du carnet de route australien des finalistes du concours Chapoutier (2)

Publié le par Jean Bernard

Au domaine Dalwhinnie, la délégation française a été accueillie par David Jones.

Au domaine Dalwhinnie, la délégation française a été accueillie par David Jones.

Sous le soleil australien, le séjour des finalistes 2016 du concours Chapoutier - Metro Cash & Carry du Meilleur élève sommelier en vins et spiritueux de France, a pris toute sa dimension avec les premières visites dans le vignoble.

Jade Dufrenoy, Anne-Claire Gartner, Lucie Soerensen, Clément Delécluse, Maxime Fiaschi, Dimitri Nalin et Arnaud Louessard ainsi que le professeur marseillais Denis Royère qui les accompagne, ont d'abord pris la direction de la région de Victoria afin de découvrir le domaine Dalwhinnie. Il s'agit de l'une des plus anciennes exploitations viticoles de ce secteur. elle a été créée en 1976 par Ewan Jones,  Depuis 1994, c'est son fils David qui en assure l'exploitation. Dans un décor naturel majestueux, les jeunes sommeliers ont bénéficié d'explications détaillées sur la culture et la vinification.

Bien entendu, des dégustations étaient au programme et chacun a pu apprécier la qualité du travail réalisée sur ce domaine. " Nous avons apprécié un viognier, un chardonnay et un rosé ainsi que plusieurs shyraz dont la plus séduisante est baptisée Eagles. David Jones nous a également offert la possibilité de faire une dégustation verticale sur le thème du pinot noir ", soulignent les membres de la délégation française.

Les vignobles Chapoutier du bout du monde

Après un repas façon barbecue avec saucisses de canard et agneau de lait de la région, une autre visite était au programme. Avec Cory, le chef de culture pour guide, le groupe a rallié le domaine Terlato où est notamment produit la célèbre shiraz du lieu-dit Malakoff.

Les explications sur les sols et une promenade dans les rangs de vignes ont permis de donner vie à ce qui, jusque-là, n'était que de la théorie.

Enfin, cette journée s'est achevée au Domaine de Tournon, dans la Landsborough Valley. "Les conditions climatiques fraîches et les sols uniques de cette région offrent un endroit idéal pour le développement de la philosophie biodynamique chère à Michel Chapoutier. Il peut mettre en valeur ici aussi les traditions viticoles de la vallée du Rhône."

A suivre demain une escapade beaucoup plus touristique.

Suite du carnet de route australien des finalistes du concours Chapoutier (2)
Suite du carnet de route australien des finalistes du concours Chapoutier (2)
Suite du carnet de route australien des finalistes du concours Chapoutier (2)
Suite du carnet de route australien des finalistes du concours Chapoutier (2)
Suite du carnet de route australien des finalistes du concours Chapoutier (2)
Suite du carnet de route australien des finalistes du concours Chapoutier (2)
Suite du carnet de route australien des finalistes du concours Chapoutier (2)

Commenter cet article