Accord mets-vin : quand 3 chefs et un sommelier en parlent au micro

Publié le par Jean Bernard

Le plat gagnant signé Mathieu Desmarest. Un Dôme chocolat grand cru Kalapaia pur Papouasie Valrhona, coeur coulant poire, biscuit pain de Gênes, sorbet cacao, muscat noir petits grains tiède était accompagné par le muscat rouge de Beaumes-de-Venise 2015 d'Alain Ignace.  © Jean Bernard

Le plat gagnant signé Mathieu Desmarest. Un Dôme chocolat grand cru Kalapaia pur Papouasie Valrhona, coeur coulant poire, biscuit pain de Gênes, sorbet cacao, muscat noir petits grains tiède était accompagné par le muscat rouge de Beaumes-de-Venise 2015 d'Alain Ignace. © Jean Bernard

Depuis sept ans, les Rencontres gourmandes de Vaudieu, à Châteauneuf-du-Pape, proposent un défi à des chefs de cuisine. Autour d'un vin et de deux ou trois produits de base imposés, ils doivent composer un plat. Et comme ils sont trois lors de chaque phase de sélection puis en finale, entrée, plat principal et dessert composent le menu qui permet au jury d'établir un classement.

Lundi 21 novembre, Olivier Chaussy (Restaurant Le Bercail, Avignon) a proposé des noix de Saint-Jacques saisies et citron main de Buddha, carottes rainbow glacées à l'anis étoilé et purée de panais légèrement fumée. Une entrée servie avec Le clos du belvédère 2015, le Châteauneuf-du-Pape du Château de Vaudieu.

Jérôme Bartoletti (Restaurant de l'Hôtel Imperator, Nîmes) a signé un pintadeau farci, courges confites au parfum de garrigue, cromesqui de petit épeautre, émulsion de foie gras. Une plat généreux accompagné d'un Gigondas du Domaine des Bosquets, cuvée le Lieu dit 2011.

Enfin, Mathieu Desmarest, le vainqueur de cette sélection automnale s'est penché sur le dessert. Un dôme chocolat grand cru Kalapaia pur Papouasie Valrhona, coeur coulant poire, biscuit pain de Gênes, sorbet cacao, muscat noir petits grains tiède. Une belle création proposée avec le muscat rouge de Beaumes-de-Venise 2015 d'Alain Ignace.

Explications et analyse en vidéo

Trois plats originaux dont chaque chef explique en vidéo pourquoi il a imaginé que le sien serait le plus à même de réussir un accord parfait avec le vin imposé.

De la même façon, Bastien Debono, sommelier à l'Oustau de Baumanière et récent demi-finaliste du concours du Meilleur sommelier de France, porte un regard global sur ces mariages mets et vins.

Des témoignages enrichissants et une analyse pertinente en conclusion.

Bon visionnage !

Commenter cet article