Meilleur sommelier de France 2016 A la rencontre de Quentin Vauléon

Publié le par Jean Bernard

© Jean Bernard /

© Jean Bernard /

Quentin VAULEON (Pavillon Ledoyen – Paris) disputera le 6 novembre 2016, la demi-finale du concours du Meilleur sommelier de France. Voici quelques éléments pour mieux le connaître.

Voici un sommelier de 24 ans que beaucoup, parmi les membres de l'Union de la Sommellerie Française, ont découvert en juin 2015 à l'occasion de la finale du Meilleur jeune sommelier de France – Trophée Duval-Leroy disputée à Bordeaux, pendant Vinexpo. Il était alors en poste au célèbre restaurant parisien Taillevent.

Depuis, il a changé d'horizon. Accompagnant brièvement l'ouverture du nouveau Ritz, il a finalement quitté le palace de la place Vendôme et choisi de revenir dans l'ambiance d'un restaurant gastronomique traditionnel. En l'occurrence le Pavillon Ledoyen où Yannick Alleno a décroché trois étoiles Michelin au début de l'année 2015.

Rien ne semblait destiner ce jeune Breton à évoluer dans le milieu du vin. A moins qu'il ait choisi de décrocher un bac scientifique géologie/sciences de la terre pour mieux comprendre la culture de la vigne et l'influence des sols sur les vins... Quoi qu'il en soit, il a ensuite changé de cap et obtenu, après une mise à niveau, un BTS hôtellerie-restauration puis une mention complémentaire sommellerie au lycée hôtelier de Dinard. Un établissement qu'il a représenté en 2014 au concours Chapoutier du Meilleur élève sommelier en vins de France et sa place en finale lui a permis de partir à la découverte du vignoble australien. Et comme les voyages forment la jeunesse, il en a profité à son retour pour plonger complètement dans l'univers des concours. Sa présence en phase finale du MSF témoigne d'une vraie progression.

Son appellation du Sud-Ouest préférée : « Je suis très sensible à l'appellation Irouléguy. J'apprécie tout particulièrement la diversité de ses vins blancs et de ses vins rouges ainsi que leur capacité à très bien supporter le vieillissement. »

Son vin du Sud-Ouest coup de cœur : « C'est un Irouléguy bien entendu. La cuvée Haitza du domaine Arretxea à laquelle il faut savoir laisser du temps pour bien en apprécier la personnalité. »

Commenter cet article