Jeff Luciano Thome a été sacré Meilleur sommelier de l'île Maurice

Publié le par Jean Bernard

Jeff Luciano Thome a été le candidat le plus régulier tout au long des épreuves de la finale. © Jean Bernard
Jeff Luciano Thome a été le candidat le plus régulier tout au long des épreuves de la finale. © Jean Bernard

Ce samedi 20 août, au terme d'une journée d'épreuves, Jeff Luciano Thome est a été sacré Meilleur sommelier de l'île Maurice. Il rejoint ainsi au palmarès de ce jeune concours Pascaline Chettiar (2010), Jorald Julie (2012) et Vikram Sundhoo (2014). Des Mauriciens et uniquement des Mauriciens comme l'ont souhaité dès le départ les créateurs de l'Association des Sommeliers de l'île Maurice (Asim), leur président-fondateur en tête, le Français Jérôme Faure. Chef sommelier du groupe Mauricien Constance, il travaille depuis 2008 à développer la sommellerie au sein même des ses équipes mais de façon beaucoup plus large aussi, au niveau de tous les établissements hôteliers de l'île, des cavistes et même des importateurs. C'est d'ailleurs dans cet univers, la société Scott, qu'évolue le vainqueur 2016.

Pour lui comme pour les cinq autres demi-finalistes issus d'une première sélection qui réunissait 25 candidats, les épreuves théoriques et pratiques ont animé toute la matinée. Questionnaire, dégustation commentée par écrit, diaporama sur l'origine géographique de 25 vins par l'intermédiaire de leurs étiquettes et exercice de gestion ont précédé les ateliers. Carafer et servir un vin, déguster en commenter en anglais deux vins, identifier dix eaux-de-vie et spiritueux et enfin servir en une fois une bouteille de vin dans six verres dont le niveau devait être identique...

L'Aventure du sucre pour décor de la finale

Le temps d'un changement de site et d'une courte pause, organisateurs et compétiteurs se retrouvaient sur le site de l'Aventure du Sucre, un espace patrimonial qui évoque au travers d'un passionnant musée les liens très forts qui unissent Maurice et la canne à sucre.

Devant un nombreux public, les noms des trois finalistes étaient annoncés : Jeff Luciano Thome était accompagné par De Lores Malin et Noël Jean-Desvaux Geerdarry. Après tirage au sort, la sommelière du Constance Belle Mare Plage était la première en lice. Elle découvrait alors les différents ateliers.

A commencer par la correction d'une carte des vins erronée. Suivaient : l'ouverture et le carafage d'un magnum de Chablis (il ne fallait pas se tromper de millésime !) et simultanément la proposition d'une sélection de vins pour accompagner un menu d'anniversaire. Un travail d'accord mets-vin était proposé autour d'une sélection de trois vins doux naturels issus des vignes du Mas Amiel et d'un plat typique de la gastronomie mauricienne. Un exercice sur l'accord rhum-café était ensuite proposé avec nécessité pour les finalistes d'afficher leur bonne connaissance des rhums mauriciens tout autant que des différents café de la gamme Nespresso.

Enfin, sous le regard de Michel Hermet (président de l'Union de la Sommellerie Française) et d'Anthony Hamilton Russel (vigneron sud-africain), chaque sommelier devait servir un verre de vin en faisant preuve de maîtrise dans l'usage du Coravin tout en expliquant avantages voire inconvénients, s'il y en a, de cet équipement.

Une ultime question permettait aux trois candidats d'évoquer leur passion pour leur métier et le sens qu'ils y accordent.

Les encouragements de la sommellerie française

Outre Michel Hermet, invité d'honneur, l'UDSF était également représentée par Antoine Woerlé (sommelier formateur au lycée Alexandre-Dumas à Illkirch-Graffenstaden) et acteur essentiel dans l'organisation du concours mauricien depuis son origine. Présent lui aussi depuis 2010, David Biraud (chef sommelier du restaurant Sur mesure par Thierry Marx au Mandarin Oriental Paris), médaillé d'argent du dernier concours du Meilleur sommelier du monde, a pu souligner le talent du vainqueur, Jeff Luciano Thome et féliciter Noël Jean-Desvaux Geerdarry (médaille d'argent) et De Lores Malin (médaille de bronze).

Si Michel Hermet a humblement avoué qu'il ne s'attendait pas à un tel niveau dans un pays qui commence juste à s'ouvrir à la sommellerie, David Biraud a souligné, pour sa part, que les finalistes auraient tout à fait leur place dans la dernière phase du concours du Meilleur jeune sommelier de France. "Tous les deux ans, j'ai la chance de pouvoir constater les progrès réalisés par les candidats. C'est le fruit de tout le travail de formation réalisé par cette jeune association nationale et de la prise de conscience des directions d'hôtels de l'importance d'avoir des sommeliers dans leurs restaurants..."

Un séjour dans les vignes Olivier Decelle

Si de nombreux cadeaux ont récompensé les demi-finalistes, le vainqueur, lui, a reçu une invitation toute particulière. Dans quelques mois, il embarquera à bord d'un vol d'Air Mauritius à destination de la France et tout particulièrement de la région bordelaise et du Roussillon. En effet, Nicolas Raffy, directeur et vinificateur de Mas Amiel, a remis à Jeff Luciano Thome une invitation pour découvrir pendant quelques jours les vignes Olivier Decelle. A Saint-Emilion, au sein de Château Jean-Faure, puis à Maury, entre vignes et bonbonnes de Mas Amiel.

Une chance de s'imprégner de l'intérieur de l'activité de deux domaines dont les vins occupent une place particulière dans les restaurants de l'île Maurice et en particulier chez ceux du groupe Constance.

Mais avant ce voyage le nouveau Meilleur sommelier de l'île Maurice pourra participer à la sélection du candidat mauricien pour le prochain grand concours européen. En mai 2017, celui-ci se rendra à Vienne, en Autriche, où se disputera le concours A.S.I. du Meilleur sommelier d'Europe - Afrique. Un vrai défi !

La demi-finale réunissait (de gauche à droite) Jeff Luciano Thome (société Scott), Thondoo Siven (La pirogue hôtel), De Lores Malin (Constance Belle Mare Plage), Cheryline Coulon (La Case Pitey - Ile de La Réunion), Noël Jean-Desvaux Geerdarry (Heritage Le Telfair hôtel), Vishal Anand Jevalee (Constance Le Prince Maurice). © Jean Bernard

La demi-finale réunissait (de gauche à droite) Jeff Luciano Thome (société Scott), Thondoo Siven (La pirogue hôtel), De Lores Malin (Constance Belle Mare Plage), Cheryline Coulon (La Case Pitey - Ile de La Réunion), Noël Jean-Desvaux Geerdarry (Heritage Le Telfair hôtel), Vishal Anand Jevalee (Constance Le Prince Maurice). © Jean Bernard

La demi-finale avait pour cadre l'école hôtelière Sir Gaëtan-Duval. Les différentes épreuves ont permis de retenir les trois meilleurs candidats.  © Jean Bernard
La demi-finale avait pour cadre l'école hôtelière Sir Gaëtan-Duval. Les différentes épreuves ont permis de retenir les trois meilleurs candidats.  © Jean Bernard
La demi-finale avait pour cadre l'école hôtelière Sir Gaëtan-Duval. Les différentes épreuves ont permis de retenir les trois meilleurs candidats.  © Jean Bernard
La demi-finale avait pour cadre l'école hôtelière Sir Gaëtan-Duval. Les différentes épreuves ont permis de retenir les trois meilleurs candidats.  © Jean Bernard
La demi-finale avait pour cadre l'école hôtelière Sir Gaëtan-Duval. Les différentes épreuves ont permis de retenir les trois meilleurs candidats.  © Jean Bernard
La demi-finale avait pour cadre l'école hôtelière Sir Gaëtan-Duval. Les différentes épreuves ont permis de retenir les trois meilleurs candidats.  © Jean Bernard
La demi-finale avait pour cadre l'école hôtelière Sir Gaëtan-Duval. Les différentes épreuves ont permis de retenir les trois meilleurs candidats.  © Jean Bernard
La demi-finale avait pour cadre l'école hôtelière Sir Gaëtan-Duval. Les différentes épreuves ont permis de retenir les trois meilleurs candidats.  © Jean Bernard
La demi-finale avait pour cadre l'école hôtelière Sir Gaëtan-Duval. Les différentes épreuves ont permis de retenir les trois meilleurs candidats.  © Jean Bernard
La demi-finale avait pour cadre l'école hôtelière Sir Gaëtan-Duval. Les différentes épreuves ont permis de retenir les trois meilleurs candidats.  © Jean Bernard
La demi-finale avait pour cadre l'école hôtelière Sir Gaëtan-Duval. Les différentes épreuves ont permis de retenir les trois meilleurs candidats.  © Jean Bernard
La demi-finale avait pour cadre l'école hôtelière Sir Gaëtan-Duval. Les différentes épreuves ont permis de retenir les trois meilleurs candidats.  © Jean Bernard
La demi-finale avait pour cadre l'école hôtelière Sir Gaëtan-Duval. Les différentes épreuves ont permis de retenir les trois meilleurs candidats.  © Jean Bernard
La demi-finale avait pour cadre l'école hôtelière Sir Gaëtan-Duval. Les différentes épreuves ont permis de retenir les trois meilleurs candidats.  © Jean Bernard

La demi-finale avait pour cadre l'école hôtelière Sir Gaëtan-Duval. Les différentes épreuves ont permis de retenir les trois meilleurs candidats. © Jean Bernard

La finale et la cérémonie de remise des prix en quelques images.  © Jean Bernard
La finale et la cérémonie de remise des prix en quelques images.  © Jean Bernard
La finale et la cérémonie de remise des prix en quelques images.  © Jean Bernard
La finale et la cérémonie de remise des prix en quelques images.  © Jean Bernard
La finale et la cérémonie de remise des prix en quelques images.  © Jean Bernard
La finale et la cérémonie de remise des prix en quelques images.  © Jean Bernard
La finale et la cérémonie de remise des prix en quelques images.  © Jean Bernard
La finale et la cérémonie de remise des prix en quelques images.  © Jean Bernard
La finale et la cérémonie de remise des prix en quelques images.  © Jean Bernard
La finale et la cérémonie de remise des prix en quelques images.  © Jean Bernard
La finale et la cérémonie de remise des prix en quelques images.  © Jean Bernard
La finale et la cérémonie de remise des prix en quelques images.  © Jean Bernard
La finale et la cérémonie de remise des prix en quelques images.  © Jean Bernard
La finale et la cérémonie de remise des prix en quelques images.  © Jean Bernard

La finale et la cérémonie de remise des prix en quelques images. © Jean Bernard

Commenter cet article