Le Mondial 2019 des sommeliers aura lieu en Belgique !

Publié le par Jean Bernard

William Wouters et Frederik Picard ont défendu avec succès la candidatture de la Belgique. Direction Anvers en 2019 !  © Jean Bernard
William Wouters et Frederik Picard ont défendu avec succès la candidatture de la Belgique. Direction Anvers en 2019 ! © Jean Bernard

Ce dimanche 5 juin à Belgrade, le verdict du vote des délégués de l'Association de la Sommellerie Internationale a choisi la Belgique comme pays organisateur du concours A.S.I. du Meilleur sommelier du monde en 2019. Le pays vainqueur était en compétition avec la France pour la désignation du successeur de l'Argentine qui accueillait cette compétition en avril dernier.

Michel Hermet, Président de l'Union de la Sommellerie Française, et Guillaume Déglise, directeur général de Vinexpo, ont été les premiers à présenter leur projet qui plaçait Bordeaux au centre de cette compétition organisée tous les trois ans dans un pays différent. Pour la France, accueillir le concours 2019, était chargé d'une grande valeur sentimentale en raison d'anniversaires qui seront célébrés cette année-là. En effet, en 1969, l'A.S.I. a vu le jour en France et vingt ans plus tard, Serge Dubs (chef sommelier de l'Auberge de l'Ill) a remporté le titre mondial...

Donner une nouvelle image de la Belgique

William Wouters, le président de la Gilde des Sommeliers de Belgique, a pour sa part défendu la candidature de son pays et d'Anvers, en particulier en se souvenant notamment que le premier Meilleur sommelier du monde, le Français Armand Melkonian, a été sacré à Bruxelles en 1969. Avec humour ils ont évoqué les images véhiculées par la Belgique, celles où les frites côtoient la bière et le chocolat les diamants... Ils ont également insisté sur leur volonté de donner une image différente du Plat pays qui n'est pas qu'un pays de bière, mais bien un pays d'amoureux du vin.

S'ils n'en sont qu'au début des préparatifs, leur projet adossé au salon Pro Wein (Düsseldorf) dont la Belgique souhaite faire un de ses partenaires, a convaincu la majorité des votants. Par 23 voix contre 17 en faveur de la France, ils ont donc de mettre le cap sur Anvers en mars 2019.

Michel Hermet et Guillaume Déglise ont présenté un projet qui n'a pas convaincu la majorité des votants.  © Jean Bernard

Michel Hermet et Guillaume Déglise ont présenté un projet qui n'a pas convaincu la majorité des votants. © Jean Bernard

Publié dans Sommellerie, concours, vin

Commenter cet article

Cours oenologie Paris 13/06/2016 23:13

Félicitation à la Belgique et donc rendez-vous en 2019 pour ce mondial de sommelier.