Meilleur sommelier du monde : une journée pour "oublier" la finale

Publié le par Jean Bernard

A la Bodega DiamAndes, propriétaires partenaires du Clos de los Siete et candidats du concours ont posé devant les vignes et les premiers contreforts des Andes. © Jean Bernard
A la Bodega DiamAndes, propriétaires partenaires du Clos de los Siete et candidats du concours ont posé devant les vignes et les premiers contreforts des Andes. © Jean Bernard

Après la tension des deux premiers jours de compétition et dans l'attente de connaître les noms des finalistes, ce mardi, les plus des 300 personnes qui accompagnent les concurrents du 15° concours A.S.I. du Meilleur sommelier du monde ont profité, lundi 18 avril, d'une très belle sortie dans le vignoble argentin.

Au cœur de la vallée de Uco, la première étape les a conduits au domaine DiamAndes où, tour à tour, Ramiro Barrios, Marcelo Pelleriti, Baptiste Cuvelier, Véronique Bonnie et Danny Rolland, ont chacun présenté leur exploitation. Réunies, elles composent le Clos de los siete, une structure imaginée par Michel Rolland. La dégustation, rythmée par les différents intervenants, a permis aux participants de remonter le temps et les millésimes, jusqu'en 2003 pour le Clos de los siete, 2005 pour le malbec Lidaflor, ou 2009 avec Val de flores. Ils ont pu également apprécier trois cuvées du millésime 2012 produits par Cuvelier Los Andes, l'assemblage 2008 du DiamAndes de Uco grande réserve ou bien encore le Mariflor pinot noir 2012 du domaine Rolland.

La cathédrale du domaine Zuccardi

L'étape suivante était organisée au domaine Zuccardi baptisé La Pierre Infinie. Une cathédrale de bêton dont la visite était bercée par les accords parfaits d'un quatuor à cordes, dans le chai et les pas des danseurs de tango au-dessus des cuves.

Un lieu remarquable qui a permis aux participants de découvrir la production viticole de cette très vaste exploitation puis de déjeuner alors que le soleil commençait à percer.

Au pied des Andes enneigées, chez la famille Rutini

Cette journée magique s'est achevée à la cave Rutini, au pied des Andes aux sommets blanchis par une toute récente chute de neige. Un cadre naturel apprécié au coucher du soleil, après une visite des impressionnantes installations et la dégustation de la très large gamme de ce domaine.

Le dîner, servi sous un interminable chapiteau, était signé du chef Francis Mallmann et concluait de superbe manière cette succession de visites et de dégustations.

Ce mardi matin, les 15 demi-finalistes auront toute liberté de se préparer pour le moment crucial, à 15 h 30 heure de Mendoza, lorsque seront dévoilés les noms des trois finalistes. La suite sera une succession d'ateliers chronométrés puis une nouvelle attente jusqu'à l'annonce du résultat final. C'est seulement au milieu de la nuit, en France, que l'on connaîtra le successeur de Paolo Basso.

Plus de 300 personnes venus de 58 pays ont participé à la dégustation au coeur du Clos de los siete. © Jean Bernard

Plus de 300 personnes venus de 58 pays ont participé à la dégustation au coeur du Clos de los siete. © Jean Bernard

La nouvelle cave de la famille Zuccardi a impressionné les délégations venues des quatre coins du monde. © Jean Bernard

La nouvelle cave de la famille Zuccardi a impressionné les délégations venues des quatre coins du monde. © Jean Bernard

Quelques pas de tango au-dessus des cuves du domaine Zuccardi. © Jean Bernard

Quelques pas de tango au-dessus des cuves du domaine Zuccardi. © Jean Bernard

Entre les vignes, un immense barbecue et un vaste chapiteau pour accueillir le dîner au domaine Rutini.  © Jean Bernard

Entre les vignes, un immense barbecue et un vaste chapiteau pour accueillir le dîner au domaine Rutini. © Jean Bernard

Les dix Meilleurs sommeliers du monde présents ont posé avec les jeunes sommeliers argentins chargé du service des vins au domaine Rutini.  © Jean Bernard

Les dix Meilleurs sommeliers du monde présents ont posé avec les jeunes sommeliers argentins chargé du service des vins au domaine Rutini. © Jean Bernard

Publié dans Sommellerie, concours, VIN

Commenter cet article