Meilleur sommelier du Monde : le décor du concours est en place

Publié le par Jean Bernard

Façade des années vingt pour le Park Hyatt Hôtel, centre névralgique du concours.  © Jean Bernard
Façade des années vingt pour le Park Hyatt Hôtel, centre névralgique du concours. © Jean Bernard

Cette fois, le compte à rebours du 15° concours A.S.I. du Meilleur sommelier du monde est bien lancé. Certes, il faudra encore attendre ce samedi 6 avril matin (13 h 30 heure de Paris) pour assister au début des épreuves, mais au Park Hyatt Hôtel de Mendoza, l'atmosphère ne trompe pas : les candidats sont déjà sous pression.

La preuve, c'est que dans leur très grande majorité ils sont arrivés avec au moins 48 heures d'avance sur le rendez-vous fixé par le comité technique dirigé par Gérard Basset, Meilleur sommelier du monde 2010. Il faut reconnaître que le voyage jusqu'à Mendoza, à plus de 90 minutes de vol au Sud de Buenos Aires, est éprouvant et qu'il faut également essayer d'effacer au plus vite les heures de décalage horaire (cinq pour les Français).

Ceux qui sont arrivés le plus tôt dans cette ville de 120.000 habitants, en ont profité également pour partir dans le vignoble afin de constater d'une part que les vendanges 2016 (et oui ! dans l'hémisphère Sud, c'est déjà le début de l'automne) sont quasiment terminées et que rien ne vaut une dégustation sur place pour bien comprendre ce vaste vignoble où le cépage Malbec est roi. Utile aussi de partir à la découverte de restaurants typiques afin de découvrir les plats qui font la personnalité de la gastronomie locale. Une gastronomie qui fait la part belle aux pièces de boeuf rarement inférieures à 300 grammes et dont il ne faut rien laisser sous peine de voir le serveur s'inquiéter !

Ce vendredi, après les formalités d'enregistrement des candidats et des officiels qui les accompagnent et la cérémonie d'ouverture du concours, les 300 participants prendront la direction du domaine Trapiche pour une dégustation et un dîner. L'objectif pour les candidats sera alors de ne pas revenir trop tard à l'hôtel...

La Place de l'Indépendance offre un vaste espace vert au centre d'une ville qui, affirment les guides touristiques, compte un arbre pour trois habitants.  © Jean Bernard

La Place de l'Indépendance offre un vaste espace vert au centre d'une ville qui, affirment les guides touristiques, compte un arbre pour trois habitants. © Jean Bernard

Commenter cet article