Au Château La Coste en Provence l'art s'installe dans les vignes

Publié le par Jean Bernard

L'art se découvre en flânant entre vignes, oliveraies et bois de chênes.  © Jean Bernard
L'art se découvre en flânant entre vignes, oliveraies et bois de chênes. © Jean Bernard

A l'Ouest d'Aix-en-Provence, sur la commune du Puy-Sainte-Réparade, face au Luberon, s'ouvre un immense cirque naturel dont l'altitude va de 150 m à 350 m. Plus de 230 hectares qui sont devenus le décor naturel d'un musée. Une réalisation imaginée et financée par Paddy Mc Killen, un homme d'affaires Irlandais passionné d'architecture et d'art contemporain. Et de vin aussi...

Alors, en même temps qu'il invitait des artistes à venir chercher l'inspiration sur place, il confiait à Matthieu Cosse le soin de se pencher sur le vignoble existant. « Aujourd'hui, 123 hectares sont plantés de vigne. Il faut savoir que si un tiers du domaine est composée de plants qui ont plus de 40 ans, nous avons également beaucoup arraché et replanté entre 2006 et 2013. De l'ordre de 25%. Sans oublier le surgreffage des vignes âgées de 12 à 15 ans », explique ce vigneron. Il exploite en parallèle son propre domaine sur l'appellation Cahors.

Matthieu Cosse découvre la Provence viticole

. « Avant mon premier contact avec le propriétaire, je n'avais pas vraiment de repère sur la façon de travailler la vigne en Provence. Et comme on ne peut rien contre la logique, j'ai choisi de ne pas aller à contre-courant de ce qui avait pu être fait jusque-là dans cette région. J'ai pris conscience que les élevages étaient beaucoup plus modulés. Alors que le grenache n'en nécessite pas, pour le cabernet-sauvignon, il est nécessaire de lui laisser du temps. »

Matthieu Cosse s'est également adapté à l'image de la Provence. Le blanc représente 20% de la production, le rouge 40% et le rosé autant. « Mais nous nous efforçons de contenir la demande de rosé afin de préserver le patrimoine de blanc et de rouge... » Des vins dont l'intégralité de la récolte est certifiée bio depuis 2014.

Une cuverie signée Jean Nouvel

Paddy Mc Killen que Matthieu Cosse définit comme « un visionnaire passionné du beau et du bon », est aussi un chef d'entreprise qui ne laisse rien au hasard. Ni philantrope, ni mécène, il a imaginé l'ensemble comme une stucture générant les revenus nécessaires à l'amortissement des investissements et à son propre équilibre de fonctionnement. La visite guidée des chais, par exemple, est payante. Un monument en soi avec la cuverie signée Jean Nouvel, sorte de demi-cylindre qui recouvre toute la partie technique et les zones stockage du vin.

Bientôt l'ouverture d'un hôtel

Un restaurant est intégré dans le bâtiment de bêton cerné d'un miroir aquatique imaginé par Tadao Ando. Enfin, un hôtel baptisé Villa La Coste offrant 29 chambres devrait ouvrir ses portes à la veille de l'été.

En attendant on peu déjà partir à la découverte d'un mobile d'Alexander Calder, d'une araignée géante de Louise Bourgeois, d'une croix en boules de verre de Jean-Michel Othoniel, d'une structure de Hiroshi Sugimoto ou des portails de Tunga. Tout une univers qui s'enrichit année après année de nouveaux pavillons ou d'installation artistiques spécialement commandées pour s'intégrer dans le décor naturel du domaine.

Des vins sous l'appellation Coteaux d'Aix

Les vins, une production moyenne de 700.000 cols, sont destinés pour moitié à l'export et pour moitié au marché français. En appellation Coteaux d'Aix, on apprécie 'Pentes douces', un blanc composé de 75% de vermentino et 25% de sauvignon. Bellugue (80% grenache, cinsault et syrah) est un vrai rosé de repas. En rouge, issu de vignes ayant 45 ans de moyenne d'âge, le Grand vin du Château La Coste est un assemblage de syrah et cabernet-sauvignon au très bon potentiel de garde.

Une sorte de signature pour un domaine d'exception à la renommée naissante.

Face au Luberon, de nouvelles parcelles ont été plantées. © Jean Bernard

Face au Luberon, de nouvelles parcelles ont été plantées. © Jean Bernard

Matthieu Cosse met toute son expertise du vin au service d'un domaine en devenir. © Jean Bernard

Matthieu Cosse met toute son expertise du vin au service d'un domaine en devenir. © Jean Bernard

La cuverie signée Jean Nouvel s'intègre au décor naturel de ce coin de Provence. © Jean Bernard

La cuverie signée Jean Nouvel s'intègre au décor naturel de ce coin de Provence. © Jean Bernard

Derrière le bâtiment moderne qui abrite le restaurant, une terrasse permet d'apprécier une cuisine plus simple en dégustant les vins de Château La Coste. © Jean Bernard

Derrière le bâtiment moderne qui abrite le restaurant, une terrasse permet d'apprécier une cuisine plus simple en dégustant les vins de Château La Coste. © Jean Bernard

Les vins rosé représentent 40% de la production. © Jean Bernard

Les vins rosé représentent 40% de la production. © Jean Bernard

Publié dans VIN

Commenter cet article