Sommellerie : création d'une bourse pour soutenir les candidats français

Publié le par Jean Bernard

David Biraud, aujourd'hui, et d'autres candidats dans le futur pourront être soutenus de façon matérielle dans la préparation des concours internationaux. © Jean Bernard
David Biraud, aujourd'hui, et d'autres candidats dans le futur pourront être soutenus de façon matérielle dans la préparation des concours internationaux. © Jean Bernard

Depuis 2000 et le sacre d'Olivier Poussier au concours A.S.I. du Meilleur sommelier du monde et de Franck Thomas au niveau européen, la France de la sommellerie est au régime sans titre. Non sans talent, Franck Thomas, Eric Zwiebel et David Biraud ont ensuite représenté l'Union de la Sommellerie Française lors d'un Mondial. Malheureusement aucun n'est parvenu à atteindre le Graal alors que de nouvelles nations émergeaient au plus haut niveau.

Forte de ses titres et de ses certitudes, l'UDSF n'a peut-être pas ressenti la révolution qui se dessinait dans d'autres pays. Remporter un titre continental ou plus encore mondial est devenu un enjeu national. Et pour y parvenir, on ne laisse pas le candidat se préparer seul, dans son coin, et, surtout, on lui attribue des moyens matériels et financiers.

Devant ce constat, une idée a germé lors de la dernière assemblée générale de l'UDSF.

Aujourd'hui, elle prend forme sous la plume de Michel Hermet, le président de l'Union.

« Comme dans le sport, une compétition de sommelier exige un entraînement de plus en plus pointu et un investissement personnel et financier non négligeable.

De plus, le contexte international extrêmement concurrentiel nous impose de garantir à nos candidats un maximum de chances et de moyens.

Nous avons décidé de créer une bourse destinée à apporter un soutien financier aux candidats qui représentent la France au concours A.S.I. du meilleur sommelier d'Europe et du Monde.

En avril prochain, à Mendoza en Argentine, David BIRAUD sera le porte-drapeau tricolore à l'occasion du concours A.S.I. du meilleur Sommelier du Monde, qui se déroule tous les 3 ans et d'autres espèrent bien un jour se trouver dans la même position.

C'est donc pour le soutenir, lui, puis ceux qui prendront le relais, que je lance cet appel car l'UDSF seule ne peut financer l'ensemble des séjours dans les vignobles, les achats de vins et spiritueux produits à travers le monde ou encore les cours d'anglais ou d'expression orale indispensables si un candidat veut être au niveau de ses adversaires les plus pointus et les plus soutenus.

Un titre international récompense un homme dont on sait qu'il deviendra le premier ambassadeur de nos vignobles, de notre culture et de notre Art de vivre. Très présents dans les médias, les conseils et avis de ces leaders de la sommellerie internationale sont très écoutés.Ils sont très souvent influents et sont une incontournable complémentarité des chefs qui contribuent à donner une belle image de la gastronomie française. »

Pour soutenir les candidats français et alimenter une bourse, une grande souscription est donc lancée aujourd'hui. Vous pouvez adresser vos dons par chèque à l'ordre de U.D.S.F. "SOUTIEN AUX CANDIDATS", chez Jean-Pascal PAUBERT, Trésorier, 3, avenue du golf, 33138 Lanton. France.

Pour plus d'informations, vous pouvez joindre Gisèle Marguin, secrétaire générale de l'UDSF :

au 06 86 88 93 95 ou par mail à gisele.marguin@wanadoo.fr

Commenter cet article