Challenge Sud de France de la sommellerie : Edmond Gasser et Gabriel Angermaier sacrés

Publié le par Jean Bernard

Edmond Gasser, sommelier formé en France, apporte à l'Allemagne un titre international. © Jean Bernard
Edmond Gasser, sommelier formé en France, apporte à l'Allemagne un titre international. © Jean Bernard

Ce lundi 15 février, dans le cadre du salon Vinisud, les trois sommeliers français sélectionnés la veille étaient rejoints par sept candidats retenus lors des compétitions organisées en Allemagne, en Belgique, au Brésil, en Corée du Sud, aux Etats Unis, à Hong Kong et au Royaume-Uni en 2015.

Chaque candidat avait 25 minutes pour enchaîner quatre ateliers. Le premier faisait appel à la technique du service puisqu'il fallait ouvrir et servir un magnum de Faugères du Domaine de Cébène (cuvée Les Bancels 2014). Mais bien entendu, il y avait quelques petites complications à négocier.

Direction la dégustation à l'aveugle ensuite, avec un vin rouge dont il fallait réaliser l'analyse sensorielle. Il s'agissait d'un Corbières, Château Haut-Gléon 2013. Puis, cinq produits étaient à identifier : une Clairette du Languedoc (vin moelleux Julerand Cabanon 2014), un Maury (Mas Amiel vintage blanc 2012), un Muscat de Frontignan (Château de Peyssonie), une Cartagène des Cévennes ambrée non filtrée, une Fine du Languedoc (Mas de la Salle).

Un détour par la correction d'une carte des vins (très) erronée précédait le dernier atelier. Pour accompagner un dessert tout chocolat élaboré par Jean-François Munos (L'Atelier des saveurs à Carcassonne), un vin doux naturel était proposé à l'aveugle. Au candidat d'identifier ce vin (Maury tuilé vieille réserve 2000 des Vignerons de Maury) et de se prononcer sur la qualité de l'accord avec le dessert.

A l'issue des délibérations des membres du comité technique, Edmond Gasser (candidat de l'Allemagne même s'il évolue aujourd'hui à l'hôtel Beau Rivage, à Genève) a remporté la troisième édition du concours international, quant au challenge réservé aux sommelier français il sacre Gabriel Angermaier (Restaurant Jérôme Nutile à Nîmes).

Gabriel Angermaier, sur le podium en 2013, inscrit son nom au palmarès français de ce  concours. © Jean Bernard

Gabriel Angermaier, sur le podium en 2013, inscrit son nom au palmarès français de ce concours. © Jean Bernard

Publié dans Sommellerie, concours

Commenter cet article