Meilleur sommelier du monde 2016 les finalistes 2013 tous absents !

Publié le par Jean Bernard

Véronique Rivest, Paolo Basson et Aristide Spies étaient finalistes au Japon, en 2013. © Jean Bernard
Véronique Rivest, Paolo Basson et Aristide Spies étaient finalistes au Japon, en 2013. © Jean Bernard

Depuis dimanche 11 octobre, c'est officiel, aucun des trois finalistes du concours A.S.I. du Meilleur sommelier du monde 2013, disputé à Tokyo, ne sera présent à Mendoza, en Argentine, en avril prochain. Pour le Suisse Paolo Basso, vainqueur au Japon, c'est tout naturel. En revanche, on pouvait s'attendre à retrouver ses dauphins parmi la soixantaine de candidats.

Et bien non, ni la Canadienne Véronique Rivest, ni le Belge Aristide Spies ne seront là pour tenter de se hisser sur la plus haute marche du podium. Un choix assumé par la québecoise qui, dès mars dernier, ne s'était pas présentée au concours du Meilleur sommelier du Canada. Une épreuve remportée par Elyse Lambert (Meilleur sommelier des Amériques en 2009 et demi-finaliste du concours mondial au Chili, l'année suivante). En fait, Véronique Rivest vit pleinement l'ouverture de son bar à vins baptisé "Soif", à Gatineau.

Aristide Spies, de son côté, a pris du recul par rapport aux concours professionnels. En septembre dernier, il n'a pas participé aux épreuves de sélection du Meilleur sommelier de Belgique et par conséquent la porte était ouverte à l'affirmation d'un nouveau talent. Finaliste en 2014 de ce même concours, Benoît Couderé a remporté le titre le dimanche 11 octobre. Sommelier du restaurant "De Karmeliet", à Bruges, ce titre l'autorise à disputer le prochain mondial.

A noter que Paolo Basso assistait à cette finale.

Commenter cet article