BD : à lire tout en dégustant ou bien l'inverse, c'est une affaire de goût !

Publié le par Jean Bernard

BD : à lire tout en dégustant ou bien l'inverse, c'est une affaire de goût !

Que Paul Brunet et quelques autres se rassurent, leurs écrits techniques sur le vin ne sont pas menacés par la collection BD "Les fondus du vin". Une série publiée aux éditions Bamboo, basées dans le Mâconnais, qui a déjà beaucoup voyagé. Bordeaux, Bourgogne, Champagne et Côtes du Rhône ont constitué les premières visites de caves du trio d'auteurs constitué par Christophe Cazenove et Hervé Richez (scénario) et Olivier Saive (dessins).

Aujourd'hui, les voici qui font halte en Beaujolais, bonne idée à quelques semaines de la très médiatique sortie du vin nouveau, et en Alsace, où les vendanges tardives s'achèvent. Le principe de chacun album est le même : un dessin et un esprit plutôt tournés vers l'humour, quelques clichés régionalistes et finalement, en une planche, des informations à l'origine contrôlée sur chaque vignoble, son histoire, ses spécificités et même sa gastronomie.

Les néophytes apprendront ainsi qu'en Alsace seulement trois assemblages de cépages sont autorisés : le Zwicker, le Gentil et l'Edelzwicker.

Ou bien qu'en Beaujolais, le Côte de Brouilly (cru du Beaujolais) n'est produit que dans quatre communes : Quincié-en-Beaujolais, Saint-Lager, Odenas et Cercié

En fin d'album, un cahier très sérieux apporte divers éclairages complémentaires sans oublier la carte du vignoble. Deux journalistes de terroir, Olivier Métral (Dernières Nouvelles d'Alsace) et Julien Verchère (Le Patriote - Beaujolais), apportent ainsi leur caution.

Les fondus du vin d'Alsace et Les fondus du vin du Beaujolais, aux éditions Bamboo ; 10,60 €.

Publié dans VIN, BD

Commenter cet article