Meilleur jeune sommelier de France : ils ont goûté à la demi-finale

Publié le par Jean Bernard

Les demi-finalistes étaient accueillis à Libourne par Carol Duval-Leroy et Michel Hermet, président de l'UDSF. © Jean Bernard
Les demi-finalistes étaient accueillis à Libourne par Carol Duval-Leroy et Michel Hermet, président de l'UDSF. © Jean Bernard

A Libourne, ce dimanche, les dix candidats en lice pour la demi-finale du concours du Meilleur jeune sommelier de France - Trophée Duval-Leroy ont été confrontés aux différentes épreuves imaginées par le comité technique. Questionnaire puis ateliers ont permis à tous de découvrir la difficulté d'un concours national.

Cependant, à l'issue des épreuves,, ceux qui étaient présents à Vertus, il y a deux ans, avaient un avis un peu différent de celui exprimé par ceux qui découvraient ce concours. "Le questionnaire nous a semblé moins difficile", reconnaissaient Edmond Gasser et Yohan Nguyen, qui ont déjà vécu l'expérience de la demi-finale. "Toutefois, les ateliers nous ont surpris. Une fois encore on s'est retrouvés face à des exercices auxquels on ne s'attendait pas."

Les huit autres candidats, eux, exprimaient plutôt un sentiment global, celui que finalement, tout était assez ardu.

Ils devront attendre ce lundi 15 juin, peu après 9 h 30, pour savoir quels seront ceux d'entre eux pour qui l'aventure se poursuivra. Quatre finalistes qui, ensuite, entreront à tour de rôle en scène au Palais des congrès de Bordeaux, à deux pas du salon Vinexpo qui ouvrait ses portes ce dimanche matin.

Commenter cet article