Meilleur sommelier des Amériques : Paz Levison a tenu promesse

Publié le par Jean Bernard

Paz Levinson a atteint un double objectif : le titre continental et la qualification pour le prochain mondial. © Jean Bernard
Paz Levinson a atteint un double objectif : le titre continental et la qualification pour le prochain mondial. © Jean Bernard

Révélée il y a deux ans au Japon grâce à sa présence en demi-finale du concours mondial gagné par la Suisse Paolo Basso, l'Argentine Paz Levinson a confirmé son potentiel en remportant le vendredi 24 avril à Santiago (Chili), le concours du Meilleur sommelier des Amériques.

Une épreuve qui, au cours des trois premières éditions, avait uniquement récompensé le talent de sommeliers canadiens. Une sorte de règle dont Paz Levinson est une sorte d'exception. En revanche, elle est bien la troisième sommelière, après Elyse Lambert et Véronique Rivest, à décrocher le titre. Une très belle récompense pour une jeune femme discrète que son parcours ne destinait pourtant pas à ce métier.

Derrière ses études supérieures de lettres à Buenos Aires se profilait à l'horizon un poste d'enseignante... Mais pour financer ses études, il faut parfois travailler et Paz s'est faite remarquer dans un restaurant. Incitée à s'intéresser au vin, le virus a eu un effet immédiat !

Les concours, un séjour à San Francisco puis en Chine, un autre au Royaume-Uni dans l'établissement de Gérard Basset (Meilleur sommelier du monde en 2010) et enfin l'arrivée en France en septembre 2013. Après l'apprentissage du français au pas de course, elle a intégrée, un an plus tard, la brigade du Bristol, à Paris. Un palace qu'elle va rejoindre très vite. Car c'est bien en France qu'elle va continuer à travailler et à poursuivre sa préparation du prochain mondial qui se déroulera chez elle, en Argentine, en avril 2016.

Un Français à la quatrième place

A Santiago, le Chilien Marcelo PIno a pris la seconde place de la finale devant le Mexicain Luis Morones qui ont, tout deux confirmé la progression de la sommellerie sud-américaine.

La quatrième place est occupé par le second candidat du Mexique. Crescencio Gonzalez Prada a toutefois la particularité d'être Français et d'avoir suivi toute sa formation professionnelle dans son pays d'adoption.

Les finalistes : Marcelo Pino, Paz Levinson et Luis Moronez. © Jean Bernard

Les finalistes : Marcelo Pino, Paz Levinson et Luis Moronez. © Jean Bernard

Crescencio Gonzalez Prada, Français du Mexique a terminé quatrième. © Jean Bernard

Crescencio Gonzalez Prada, Français du Mexique a terminé quatrième. © Jean Bernard

Les finalistes et les membres du jury réunis au cours du dîner qui a suivi la fin de l'épreuve. © Jean Bernard

Les finalistes et les membres du jury réunis au cours du dîner qui a suivi la fin de l'épreuve. © Jean Bernard

Commenter cet article