Chili : un week-end à Santiago !

Publié le par Jean Bernard

Chili : un week-end à Santiago !

Un week-end à Santiago, à peine débarqué à l'aéroport, ce sont quelques kilomètres de marche, la visite du quartier de Bellavista, l'émotion de mettre ses pas dans ceux de Pablo Neruda en découvrant la maison où il a connu le bonheur puis s'est éteint en 1973.

C'est aussi prendre le rythme d'une ville étouffante de chaleur, flâner dans les rues de La Lastarria où les terrasses des restaurants tout très branchés vins envahissent les trottoirs.

Au Parc Santa Lucia, une manifestation aussi gourmande que populaire assure la promotion de la cuisine sud américaine. Les chefs réalisent des démonstrations relayées sur grand écran, des stands présentent vins, casseroles, glaces, bières et autres produits recommandées pour leur caractère naturel. Enfin, il y a quelques food trucks où des cuisiniers s'activent en musique pour combler les petits creux de visiteurs majoritairement jeunes.

On peut flâner aussi du côté du 'mercado central' et, pourquoi pas de régaler des spécialités du restaurant Marisol, entre deux étals de poissons.

Sur la place d'armes, toutes sortes d'artistes s'efforcent d'attirer l'attention. On évitera sans doute la voix éraillée d'une chanteuse qui évoque l'amour et ses douleurs et dont les enfants vendent le dernier CD. Il en faut plus, cependant pour perturber la dégustation d'un pisco sour, cocktail au sujet duquel Chiliens et Péruviens se déchirent pour assumer la paternité.

Le dîner dans une ambiance aussi bruyante (les Chiliens sont très enthousiastes une fois à table) que chaleureuse boucle un week-end fait de découvertes.

Au marché central, les amateurs de poissons, coquillages et crustacés bénéficient d'un large choix. © Jean Bernard

Au marché central, les amateurs de poissons, coquillages et crustacés bénéficient d'un large choix. © Jean Bernard

A Santiago aussi, les food trucks ont du succès. © Jean Bernard

A Santiago aussi, les food trucks ont du succès. © Jean Bernard

Sur la place d'armes, tous les talents peuvent s'exprimer. © Jean Bernard

Sur la place d'armes, tous les talents peuvent s'exprimer. © Jean Bernard

Publié dans Découverte

Commenter cet article