Meilleur sommelier de France : retour sur une décennie de concours (5/5)

Publié le par Jean Bernard

© Jean Bernard / Il y a deux ans, dix candidats étaient réunis à Beaune pour disputer les phases finales du concours.

© Jean Bernard / Il y a deux ans, dix candidats étaient réunis à Beaune pour disputer les phases finales du concours.

Les 26 et 27 octobre 2014, les phases finales du concours du Meilleur sommelier de France étaient organisées à Beaune grâce aux efforts de l'association des sommeliers de Bourgogne et au soutien logistique du Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne.

Et comme ce sera le cas aujourd'hui et demain à Toulouse, aucune sommelière ne figurait parmi les dix candidats sélectionnés : Jonathan Bauer-Monneret (Spring, à Paris),
Maxime Brunet (Le Chapeau rouge, à Dijon), Mikaël Grou (George V, à Paris), Jean-Baptiste Klein (Clos des sens, à Annecy-le-Vieux), Michaël Lheritier (Table Saint-Crescent, à Narbonne). Florent Martin (George V, à Paris), Nicolas Menez (Taillevent, à Paris), Léo Peineau (Royal Monceau, à Paris), Philippe Troussard (Les Caudalies, à Arbois) et Denis Verneau (La Mère Brazier, à Lyon).

Encore un titre pour l'Alsace !

Un seul des finalistes de la précédente édition qui avait pour cadre Marseille, Florent Martin, était présent. Une expérience qui lui permettait de se hisser à nouveau dans le dernier carré en compagnie de son ami et collègue de travail Mikaël Grou.

Les deux derniers finalistes étaient Alsaciens d'origine et avaient la particularité d'avoir, l'un et l'autre, inscrit leur nom au palmarès du concours du Meilleur jeune sommelier de France - Trophée Duval-Leroy. Pour Jonathan Bauer Monneret c'était en 2009, alors qu'il travaillait sur l'Ile Maurice au Constance Belle Mare Plage, et pour Jean-Baptiste Klein, c'était deux ans plus tard, lorsqu'il évoluait au Moulin de Mougins.

A l'issue d'une finale très serrée, Jonathan Bauer-Monneret remportait le titre et partageait sa joie avec ses nombreux supporters venus de Paris ainsi qu'avec Romain Iltis et d'autres MSF alsaciens présents : Serge Dubs et Philippe Nusswitz.

Des candidats de 2014, trois seulement seront présents à Toulouse : Maxime Brunet, Jean-Baptiste Klein et Florent Martin.

Philippe Troussard et Denis Verneau ont rejoint entre temps la famille des Meilleurs ouvriers de France et le second a ajouté une autre ligne à son palmarès en remportant le Master of Port 2015. Les autres se sont accordés une pause dans les concours ou bien n'ont pas franchi la première phase de sélection.

 

© Jean Bernard /
© Jean Bernard /
© Jean Bernard /
© Jean Bernard /
© Jean Bernard /
© Jean Bernard /
© Jean Bernard /
© Jean Bernard /
© Jean Bernard /
© Jean Bernard /
© Jean Bernard /
© Jean Bernard /
© Jean Bernard /

© Jean Bernard /

Commenter cet article